Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 1 762
  • Last 30 days: 38 408
  • Online now: 0

La caisse à Punckie… une invention très orginale !

Lorsque nous avons eu « Punckie », notre petite chienne « nue chinoise à crête » le 22 août 2006, nous avons fait des grandes balades, il est vrai, mais assez peu finalement, car d’une part, il pleuvait souvent (et lorsqu’il pleut, je ne sors pas) et d’autre part, nous avons beaucoup été dans notre petit coin favori, ce que j’appelle communément « la petite plage des chiens » au bord du lac à Nyon.

3 semaines et demies plus tard, le 19 septembre 2006, ô malheur, Hassan (l’un de mes chauffeurs) est tombé sur mon genou gauche (il a perdu l’équilibre lorsqu’il m’a soulevé pour me mettre au lit). Comme je ne pouvais plus bouger ma jambe tellement mon genou me faisait mal, je me suis retrouvée coincée chez moi à ne plus pouvoir sortir pendant tout l’automne et tout l’hiver, du 19 septembre 2006 à la mi-mars 2007 lorsque les beaux jours sont revenus.

Pendant cette période, « Punckie » a fait ses balades d’hygiène quotidienne avec Sultane et Kalyne, ça, c’est sûr, mais jamais de longues sorties comme avec moi lorsqu’on part de 10h le matin à 20h le soir. Lorsqu’il y avait de la neige, Chantal prenait les deux grandes (Sultane et Kalyne) pour les faire courir, mais comme « Punckie » déteste le froid, elle restait plutôt avec moi bien au chaud sous la couette.

Au printemps 2007, comme mon genou était rétabli et que je n’avais plus ni mal ni peur de le bouger, j’ai recommencé à mettre le bout de mon nez dehors. Comme ça fait du bien de ressentir le soleil sur le visage et la peau ! J’étais aux anges !!!

Comme à chaque début de printemps, j’ai toujours plein de projets de balades et de vacances pour la saison d’été, j’ai dit à Chantal que ce serait génial de trouver un système pour poser « Punckie » dedans lorsqu’elle serait fatiguée. C’est vrai, imaginez-là avec ses toutes petites pattes… en comparaison de nos grandes jambes, elle doit en faire des kilomètres en plus pour nous suivre !!!

Dans ma tête, j’imaginais comme une espèce de caisse qu’on mettrait devant ma petite table au-dessus de mes genoux… « Punckie » serait à ma hauteur, protégée des autres chiens (on ne sait jamais ce qui peut se passer avec eux lorsqu’on les croise dans la rue) et pourrait ainsi se reposer tout en continuant la promenade avec nous.

Comme il n’existe rien de ce genre dans les magasins, j’ai téléphoné à Robert, mon ami le bricoleur, pour lui exposer mon idée. Il est venu à la maison, a regardé ma chaise roulante sous toutes les coutures, pris une feuille blanche pour noter tout plein de calculs de hauteur, largeur et profondeur et voilà ce qu’il a fabriqué pour nous faciliter la vie à « Punckie » et à nous-mêmes !!!

Punckie1

N’est-ce pas magnifique et ingénieux !?! N’est-elle pas royale là-dedans notre petite « Punckie » nationale !?!

En tout les cas, nous sommes ravies… cette invention est un pur bonheur et Robert, un créateur de génie !!!

Nous avons testé la caisse à « Punckie » pendant notre séjour de 4 jours au bord du lac des quatre cantons du mercredi 11 au samedi 14 avril 2007. C’était super et maintenant dans la rue, je peux vous affirmer et confirmer qu’on ne passe plus inaperçue ! « Punckie » et moi, nous sommes l’attraction et tout le monde se retourne pour rire, regarder ou faire des commentaires !!! Ça ne me dérange pas, bien au contraire, je trouve que cette situation est plutôt pittoresque, cocasse et amusante !!!

« Punckie » au début ne voulait pas rester tranquille dans sa caisse, elle se tenait toujours debout et voulait à tout moment sauter parterre. Je pense qu’elle ne devait pas être très rassurée, car selon les dénivelés de la route, du trottoir ou du chemin, ça bouge et ça secoue un peu… Maintenant, elle adore y aller, elle s’y est habituée et surtout, elle a compris que si on la pose dedans, c’est pour son bien être, son confort et pour lui permettre de se reposer !

Lorsque Chantal et moi, nous organisons des barbecues avec les voisins derrière notre immeuble, nous prenons également la caisse à « Punckie » pour la mettre dedans. De cette façon, elle est avec nous, à notre hauteur et peut tout voir et tout observer à sa guise… et nous, aussi, de notre côté, on l’a mieux à l’œil !

Avec Catherine, ma reflexologue, nous avons trouvé une deuxième méthode pour soulager « Punckie » lorsqu’elle est fatiguée. C’est tout simple, nous avons acheté un grand tissu épais et solide au magasin, avons demandé à Mme Pollet, notre voisine de palier, de le coudre pour en faire comme un porte-bébé, sauf que là, c’est un porte chien !

Punckie2

Voilà nos 2 méthodes ingénieuses pour que Punckie, dame âgée, soit royale…

Si, aujourd’hui, j’ai écrit ce texte, c’est pour dire un grand MERCI à Robert, ce bricoleur hors pair que je suis fière de connaître et de compter parmi mes amis !!! C’est l’occasion parfaite de lui rendre hommage, l’opportunité rêvée de le féliciter publiquement pour toutes les inventions futées et astucieuses qu’il m’a faites afin de me faciliter la vie au quotidien !

Son dévouement et sa générosité vis-à-vis de moi, son imagination fertile et efficace, sa grande capacité d’adaptation, son discernement et son aisance à comprendre et à fabriquer ce que je recherche et dont j’ai besoin est exemplaire et très touchant !

Bravo Robert et pour toi, je lance un « hip hip hip hourra » collectif !!!

 

Juin 2007           Marie-Claude Baillif

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *