Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 794
  • Last 7 days: 10 866
  • Last 30 days: 47 906
  • Online now: 4

La Vie à pleine dent !

Avec le recul, je m’aperçois que pour être bien dans ce monde terrestre, il y a 3 choses essentielles. D’abord :

  • La vie en elle-même ! Eh, oui, un simple mot, « vie « , 3 syllabes et voilà le mot le plus important de tout le vocabulaire humain ! Sans ce mot, sur cette terre, il n’y aurait rien ! La vie, c’est primordial, capital ! C’est bien plus que de l’or en barre, bien plus qu’une rivière de diamants… En fait, c’est notre bien le plus précieux !
  • La vie est fragile et ne tient qu’à un fil. A tout moment, la mort peut nous attraper. Il suffit d’ouvrir un quotidien à la page nécrologique ou regarder le journal à la télé pour s’en rendre compte. Il faut 9 mois pour naître et en une seconde… hop, tout peut basculer ! Alors, je dirais que la deuxième chose la plus importante est de prendre conscience que la vie est capitale ! C’est vrai, pouvoir se réveiller chaque matin en se disant : « Dieu merci, je suis encore vivante ! », n’est-ce pas le plus beau cadeau du ciel !?!

  • La troisième chose la plus importante, c’est d’apprendre à faire face ! Face aux problèmes, face aux imprévus, face aux difficultés ! Se mettre la tête dans le sac, tourner le dos, jouer à l’autruche, ça ne sert à rien ! Le destin nous rattrape toujours…

Fuir ne déplace pas le problème, ça ne l’élimine pas non plus ! Les problèmes, quels qu’ils soient, font partie de notre quotidien. On a beau faire, on a beau espérer, on n’y échappe pas, c’est comme ça ! La vie n’est jamais ni toute rose, ni toute noire ! Ce n’est pas une longue ligne droite continue, au contraire, c’est jalonné de courbes qui vont soit vers le haut, soit vers le bas !

Pour s’en sortir, que ce soit physiquement ou psychologiquement, chaque problème doit être pris à bras le corps. C’est le meilleur moyen de se libérer ! Une accumulation de problèmes non résolus et c’est la porte ouverte vers la déprime, la dépression…

Affronter la réalité, chercher des idées, trouver des solutions, comprendre un problème, c’est tout un programme ! Ca demande de l’énergie, de la volonté, du discernement, de la ténacité, de la persévérance, ainsi qu’une bonne dose d’adaptation et de souplesse de l’esprit ! Chaque problème résolu est une victoire sur moi-même ! On en ressort plus fort, plus solide, plus serein ! Ca nous permet d’avancer…

Souvent les gens me disent : « Oh, mais, nous, nos problèmes comparés aux tiens, ce n’est rien du tout ! ». Je ne suis pas d’accord et ce raisonnement m’énerve ! Chaque problème a son importance, chaque problème doit être pris en considération ! On n’a pas le droit de juger un problème d’après sa taille puisque personne ne va réagir de la même façon ! On est tous différent et c’est selon son éducation, sa culture, ses convictions religieuses, sa force mentale qu’une personne est apte, pas apte ou très apte à supporter et affronter les choses de la vie !

Je trouve que chacun a « sa croix à porter » et que personne ne doit se sentir inférieur ou supérieur face aux épreuves des uns et des autres ! Par exemple, beaucoup de gens me plaignent par rapport à ma maladie, mais ils ont tort, je trouve du bonheur même comme ça ! Moi, de mon côté, il y a plein de situations dans lesquelles, je n’aimerais pas me retrouver (inceste, prostitution, guerre, SDF…). A chacun son destin, à chacun ses problèmes! L’important, c’est d’y faire face et d’en tirer le meilleur parti !

Quand les gens me disent : « Rassure-toi, nous sommes tous égaux », je ne suis pas d’accord non plus ! Tout ça, c’est de la belle théorie! Je suis désolée, mais un myopathe qui naît à Calcutta ou à Manille n’a pas les mêmes chances qu’un myopathe né en Europe ou aux Etats-Unis ! Il faut être réaliste et non utopiste ! La seule chose sur cette terre où nous sommes tous égaux, où pour une fois, il n’y a aucune différence entre les peuples, les riches et les pauvres, c’est qu’on va tous y passer, eh oui, on va tous mourir un jour !

Alors, avant que cette date fatidique n’arrive, profitons au maximum de chaque jour et croquons la vie à pleines dents !

ba7d0034

 

Marie-Claude Baillif                Nyon, Suisse 2001

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *