Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 478
  • Last 7 days: 10 920
  • Last 30 days: 47 798
  • Online now: 8

Punckie… notre Nouvelle Petite Compagne !

Le mardi 22 août 2006 fut un jour J dans la vie de Chantal et de moi-même ! Je m’explique. Ce jour-là, Chantal et sa maman sont parties se balader à Vaulruz, un petit village situé dans le canton de Fribourg. Leur but ? Féliciter la responsable de « l’Oasis des Vétérans », un havre de paix moderne et exemplaire pour nos compagnons à quatre pattes. Ce refuge hors du commun a fait l’objet d’un beau reportage lors du journal télévisé de la TSR et du quotidien « le Matin » au mois d’août dernier (c’est d’ailleurs suite à cela que Chantal et sa maman ont eu l’idée d’aller là-bas…)

Lorsqu’elles ont rencontré Marina Tami, l’initiatrice de cet oasis, elles ont été ravies et enchantées. Marina est une femme formidable, débordante de générosité et de vitalité qui se dévoue corps et âme pour ses pensionnaires. En fait, cet « Oasis des Vétérans », c’est une ferme avec une grande pelouse clôturée au milieu des champs. Ceux qui y vivent sont des chiens âgés ou handicapés qui se sont retrouvé dans des refuges à la suite du décès ou du départ de leur propriétaire en maison de retraite ou alors des chiens de tout âge sauvés in extremis de l’euthanasie, récupérés d’infâmes trafics ou ayant subi des maltraitances.

En collaboration avec les refuges, Marina, récupère ces pauvres bêtes, les nourrit, les soigne et les cajole. Pour tous ceux qui sont en bonne santé et qui ont encore de belles années devant eux, elle leurs cherche une nouvelle famille afin qu’ils puissent retrouver le bonheur… Pour les autres, les « inadoptables », ceux dont personne ne veut parce qu’ils sont soit trop handicapés, soit trop vieux, Marina les garde afin de leur offrir une fin de vie digne de ce nom ! Elle leur donne l’amour, les caresses et les soins que leur état de santé demande… et qu’après tout, ils méritent, non !?!

« L’Oasis des Vétérans » vit grâce aux dons généreux des particuliers et grâce aux parrainages des chiens (cela coûte 20 Frs par mois pour nourrir un chien). Là-bas, tous les chiens vivent les uns avec les autres en totale liberté et non pas dans des box froids, austères et impersonnels. Pour dormir, ils ont des couvertures, des poufs, des vieux fauteuils et des vieux canapés récupérés. En fait, c’est comme une grande famille où chacun a sa place !

Dans notre société devenue tellement égoïste et indifférente à tout, je trouve vraiment extraordinaire et très touchant que quelqu’un pense à tous ceux qui sont vieux et handicapés même si ce ne sont que des chiens !!! Eux aussi ont le droit de vivre et d’être respectés comme tout être vivant sur cette terre, non ???

Punckie, une petite chienne nue (pour être plus précise, sa race s’appelle chien nu chinois à crête) est venue renifler Chantal et sa maman et ne les a plus quittée. Chantal, qui rêve depuis l’âge de 10 ans d’avoir un de ces chiens, a littéralement fondu devant ce petit être vivant, cette petite chose qui ne demande qu’à être bichonnée et câlinée !

En fin d’après-midi, Chantal m’a envoyé un SMS en me disant qu’elle avait passé une bonne journée et qu’elle me ramenait une petite surprise (moi, de mon côté, j’étais en France en train de visiter un parc d’attraction). Le soir, lorsqu’elle est arrivée à la maison, elle m’a demandé de me mettre au lit et de fermer les yeux. Lorsque j’ai senti une petite langue me lécher les mains, j’ai tout de suite ouvert les yeux et quelle ne fut pas ma surprise de voir ce petit bout de viande sans poil. Ebahie, j’ai regardé Chantal et lui ai dit sur un ton quelque peu affolé : « Non ! Tu n’as pas fait ça ??? Tu ne l’as pas prise ??? Mais comment on va faire ??? On a déjà deux chiens et un chat !!! »

Lorsqu’elle m’a expliqué le lourd passé de cette pauvre petite (mère porteuse dans les pays de l’est, cela veut dire reproduction à outrance, fatiguée et usée par des allaitements ininterrompus, vendue dans des trafics illégaux en Italie, faux papiers, rachetée et sauvée in extremis d’une future euthanasie par Marina…), j’ai été très émue ! Je l’ai caressée et tout naturellement, elle est venue se blottir dans mes bras. A ce moment-là, j’ai pensé : « Bon, je n’ai pas le cœur ni l’envie d’engueuler qui que ce soit ce soir, la nuit porte conseil… »

Chantal m’a expliqué que si je ne voulais pas Punckie, il n’y avait aucun problème, sa maman était prête à l’accueillir chez elle, car comme c’est une toute petite chienne de 2kg 900 et déjà âgée de 10 à 12 ans (comme ses papiers sont des faux, impossible de savoir), elle ne demandait pas beaucoup d’exercices ni de longues promenades. La balle était dans mon camp… C’était à moi à décider si oui ou non je voulais la garder ou la redonner ! Honnêtement, à ce moment-là, je ne savais pas quoi faire…

Punckie a dormi toute la nuit dans mes bras, calme, paisible et en totale confiance. A tout moment, elle s’étirait, rassurée, l’air satisfaite et heureuse. Le matin, lorsque j’ai vu que tout le monde s’entendait bien, qu’il n’y avait pas de grognements et de bagarres intempestifs entre les chiennes et le chat, je me suis dit : « Bon, allez, pourquoi ne pas essayer ? »

Après deux jours de réflexions intenses, de doutes et d’hésitations, mes pensées ont été les suivantes : « Si je peux apporter du réconfort, de la chaleur et de l’affection pour la fin de vie de cette petite chienne, eh bien, j’en serais très heureuse, voir même très fière ! Ne sommes-nous pas là sur cette terre pour donner de l’amour à nos prochains et non pas vivre dans l’égoïsme et l’isolement !?! »

Le troisième jour, j’étais déjà à l’Armée du Salut pour voir s’il n’y avait pas un petit sac pour chien que l’on porte en bandoulière pour tous les moments où elle serait fatiguée et où ses toutes petites pattes fines en auraient marre de trottiner à côté de nous !!! Je voulais voir aussi pour un pouf marocain que j’aurais mis au pied de mon lit afin qu’elle soit autonome et qu’elle puisse y monter et y descendre comme bon lui semble. J’ai trouvé le sac sans aucun problème, pour le pouf, j’ai mis plus de temps.

Avec son petit museau pointu, ses gros yeux malicieux et sa petite touffe de cheveux blancs au dessus de la tête, Punckie nous a toutes séduites, charmées et conquises ! Aujourd’hui, je suis tout à fait d’accord pour dire que c’est difficile de ne pas succomber aux charmes de ce petit clown rapide comme l’éclair lorsqu’il va se cacher pour savourer son schmakos et tellement attendrissante lorsqu’elle prend ses aises sur moi !!!

Lorsque nous partons en voiture, nous n’avons aucun problème. En fait, du moment qu’elle est avec nous, cette petite chienne se sent bien partout ! Nous avons déjà parcouru beaucoup de kilomètres ensemble que ce soit pour une balade d’un jour ou de 3 à 4 jours… nous l’emmenons partout, c’est à la fois le bébé de la famille par sa petite taille et la grand-mère par son âge ! En tout cas, tout le monde s’entend bien et c’est un vrai plaisir que de lui faire découvrir tous nos beaux endroits en Suisse !

Le chien nu chinois à crête est un chien facile qui ne cherche q’une seule chose, le contact physique avec quelqu’un. Enjoué, intelligent, fier et sans agressivité, il déborde d’affection. Ce petit chien vif et gracieux a une ossature fine à moyenne. Le corps est lisse et dépourvu de poil sauf à la tête, aux pieds et à la queue. Sa peau, d’un grain fin, est lisse et chaude au toucher. Extrêmement sensible, il a besoin d’une éducation tout en douceur. Très sociable avec ses congénères, il n’y a absolument aucun problème à l’intégrer dans un groupe déjà constitué.

Le Chien nu chinois à crête est très propre, ne dégage pas d’odeur désagréable et n’attire pas les puces et les tiques. Sa peau nue exige quelques soins pour éviter les irritations et autres problèmes. L’application régulière d’une crème hydratante et d’un bon écran solaire est recommandée. Eh oui, les chiens de couleur claire sont sujets aux coups de soleil ! Attention, il est allergique à la laine ! Comme tous les chiens à peau nue, le chien chinois à crête a des origines fort lointaines et il faut bien l’avouer, quelque peu floues…

Ce chien si original serait apparu au cours du douzième siècle avant notre ère, mais portait des noms différents selon l’endroit où il vivait. Résultat : de nombreuses hypothèses s’affrontent en ce qui concerne son pays d’origine. En Egypte, il se nommait « Chien de Gizeh » ou « Chien Nu des Pyramides », en Turquie « Chien Nu Turc », mais on le retrouve aussi en Afrique du Sud et en Chine…). Son appellation de « Chien Nu chinois » semble provenir du commerce maritime entre la Chine et les Etats-Unis entre autre (à l’époque, son nom était le « Chien Chinois des bateaux »). Les marins chinois l’utilisaient beaucoup pour faire du troc, mais également pour des raisons sanitaires sur les bateaux et sur les ports. Il traquait la vermine. On le dit aussi Chinois, car son ancêtre supposé serait « le Taï-Taï Mandchou », le chien sacré de la dynastie des Ch’ing. On l’appelait « le Chien Nu Chinois Royal ». Plus tard, on le retrouve en Amérique, plus précisément au Mexique.

En ce qui concerne l’Europe, il apparaît que le Chien Chinois à Crête aurait été l’apanage des classes privilégiées. Un tableau de Lucas Cranach l’Ancien en atteste. Sur cette oeuvre, du XVIème siècle, figure aux pieds de l’un des personnages, Katharina von Mecklenburg, un petit chien ayant toutes les caractéristiques du chien nu. Ce tableau se trouve au musée de Dresde en allemagne. Il semble donc que cette race de chien est l’une des plus ancienne du monde ! Pour terminer ce récit, je dirais simplement qu’il ne faut jamais dire : « Fontaine, je ne boirais pas de ton eau… ! » car, une fois de plus, la preuve est là… j’ai fait exactement ce que j’avais dit que je ne ferais pas… !!!

Tant mieux, car lorsque j’ai dû rester 1 mois alitée sans plus pouvoir bouger ma jambe (le 19 septembre, l’un de mes chauffeurs m’est tombé dessus en me remettant au lit. Résultat : mes ligaments croisés intérieurs du genou sont complètement distendus et mon plateau tibial enfoncé), Punckie m’a beaucoup aidée ! De la voir jouer comme une follette, piquer des sprints à tort et à travers, me lécher inlassablement les mains et le pull avec sa petite langue et dormir de tout son long sur ma poitrine m’a permis de me déconcentrer de ma douleur, d’atténuer ma colère et d’alléger ma souffrance morale ! Ah, les animaux… décidemment, il n’y a rien de mieux pour nous aider, nous calmer et nous apaiser !!!

Je vous mets ci-joint le lien pour accéder au site de « l’Oasis des Vétérans ». Allez le visiter et si vous avez quelques petits sous en trop, n’hésitez pas à aider Marina, la bienfaitrice de ce refuge moderne et accueillant ! Sa devise est : « J’aurais beau tricher et fermer les yeux de toute mes forces… Il y aura toujours un chien ou un chat abandonné quelque part qui m’empêchera d’être heureuse !!! »

L’Oasis des Vétérans

 

punckie4

Punckie adorait se coucher et dormir sur moi…

29

Elle adorait aussi lorsqu’on se baladait se mettre sur ma petite table. De là-haut elle pouvait tout voir et se sentait protégée

39

Punckie était vraiment une très belle chienne… Elle adorait prendre la pose pour mes photos !

Si vous voulez voir d’autres photos de Punckie, veuillez cliquer ici :

« Punckie, notre nouvelle petite compagne ! »

novembre 2006                Marie-Claude Baillif

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *