Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 5 470
  • Last 30 days: 42 069
  • Online now: 0

Hommage à ma Maman !

Bonjour,

Merci d’être venu sur cette page. Je vous en suis extrêmement reconnaissante, car voyez-vous, cette page me tient tout particulièrement à coeur. C’est la page réservée à ma maman qui vient de nous quitter le 22 juin dernier (2001). Je souhaite lui rendre hommage et lui dédier ce site, car c’était une femme formidable, une maman exceptionnelle à qui je dois tout !

054

Ma maman est née en 1933 à Watt près de Zürich. Son adolescence fut mouvementée, il y a eu le divorce de ses parents et à 14 ans, le départ précipité pour la Suisse-Romande avec le nouveau beau-père. Elle a dû tout réapprendre, entre autre le français. En 1954, elle s’est mariée et a eu deux enfants, mon frère  » Daniel  » et moi. En 1965, durant un divorce long, pénible et compliqué, elle vint s’installer à Nyon où l’on habite depuis.

Pour nous entretenir et subvenir à nos besoins, à mon frère et à moi, elle a trouvé du travail à la Zyma (actuellement Novartis). D’abord, elle était employée comme simple ouvrière et puis, au fil des années, ses compétences, son aptitude au travail ont été remarquées. Elle a gravi les échelons un par un et a fini par devenir contre-maîtresse de l’atelier de conditionnement. Elle avait 60 ouvrières sous sa responsabilité. C’était la grande fierté de sa vie, elle qui était partie de rien ! Pour nous, ses deux enfants, elle s’est saignée à blanc. Elle a sacrifié sa vie de femme et a tout fait au mieux et au maximum de ses possibilités pour nous rendre heureux. Pour moi, spécialement, elle s’est battue comme une lionne, donnant toute son énergie, tout son argent pour que je vive le plus normalement du monde. Pour elle, pas question de m’abandonner, pas question de me mettre dans un foyer, elle m’assumerait jusqu’au bout… Quelle grande dame! Elle avait le sens de l’honneur, elle avait le sens du devoir. Merci Maman !

En 1977, son compagnon meurt d’un cancer aux poumons. Elle l’a aidé, soigné, accompagné jusqu’au bout. Je m’en souviens très bien, c’était une terrible épreuve, j’avais 19 ans…

Ma maman, malgré ses propres problèmes personnels, trouvait toujours du temps pour les autres. Elle les écoutait, les consolait et s’occupait d’eux. Elle était incroyable ! En 1995, après avoir passé toute sa vie à travailler, elle arrive enfin à la retraite. Une retraite bien méritée pleine de projets…, mais voilà, pas de chance, 6 mois après, un nouveau coup du sort, elle développe un cancer du côlon qui se transforme en cancer du foie, des poumons et dernièrement en cancer des os. Opérations, chimios, rien ne lui a été épargné! Six ans de lutte, six ans de combat acharné, six ans de souffrance cachée… Devant nous, elle ne se plaignait jamais !

Dix jours avant sa mort, elle se promenait avec sa bouteille de chimio coincée dans son sac en bandoulière et disait à tout le monde :  » Tout va bien, vous savez, je n’ai aucune raison de me plaindre. Je peux sortir mon chien, conduire la voiture pour faire les commissions, me préparer à manger. Grâce à la morphine, je n’ai plus de douleurs et avec mes amis, je peux aller manger les filets de perche au Signal de Bougy, non, vraiment de quoi pourrais-je me plaindre ? « . Quelle belle leçon de vie ! Quelle belle leçon de courage ! Devant un tel langage, on ne peut être qu’admiratif et respectueux ! C’était une battante qui allait toujours de l’avant…

Ma maman s’appelait Elsa, elle venait de fêter ses 68 ans en avril dernier. J’ai vécu 43 ans avec elle. On a tout partagé, les peines, les douleurs, les joies, les bonheurs. En ce 22 juin 2001, le destin a décidé de nous séparer. Cruel destin… ! Eh oui, qui aurait pensé qu’un jour ce serait moi, la fille myopathe, qui enterrerait ma maman!?! Personne! La logique, ce n’était pas ça! Mais, dans la vie, y a-t-il seulement une logique !?!

Pour toi, Maman, j’ai décidé une chose. Je vais essayer de ne pas penser à moi, au manque et au vide que tu laisses dans ma vie…, mais je vais plutôt penser à toi en me rappelant que tu as fini de souffrir, fini de lutter, fini de te faire du souci pour un oui pour un non ! Tu es en paix et c’est ça le plus important !

Daniel et moi, on va continuer notre route, on va suivre ton exemple, tu seras fière de nous…

Tu es et tu resteras à tout jamais dans nos cœurs !

coeur_052

MAMAN, ON T’AIME TRES, TRES FORT !

coeur_069

057

053

058

 

Nyon, Suisse, juillet 2001          Marie-Claude Baillif

 

Les 2 textes qui suivent ont été écrit en avril 2000 pour  » Chère Maman, Heureux Anniversaire «  et en 1990 pour  » Chers parents « .

Je vous invite à les lire et à laisser vos commentaires. Merci

Share

Une réponse à Hommage à ma Maman !

  • Nour dit :

    Je vous félicite je suis touchée je n arrive pas a exprimer mes sentiments . En tout cas je vous écris les larmes aux yeux pour la leçon du courage de votre maman et de la votre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *