Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 0
  • Last 30 days: 0
  • Online now: 0

Beaux Textes No 7

Voici des Beaux Textes à messages comme je les aime, des beaux textes à méditer comme je les apprécie, car ils nous apportent réflexion, compréhension et quelque fois réponse à nos questions, à nos doutes…

***********

LA VIE EST UN CADEAU

Il était une fois une fille aveugle qui se détestait parce que justement elle était aveugle. Eh oui, elle haïssait tout le monde à part un garçon, son meilleur ami. Il était toujours là pour elle. Un jour, elle lui dit : « Ah, si un jour je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi ! « 

Un jour, quelqu’un lui a fait le don de ses yeux. Quand ses bandages lui furent enlevés, elle réussit à tout voir, même son meilleur ami qui, comme d’habitude, était là à ses côtés.

Lorsque ce dernier lui demanda :  » Maintenant que tu peux voir le monde, te marieras-tu avec moi ? « 

La fille le regarda et vu qu’il était aveugle aussi. La vue de ses paupières fermées la bouleversa. Elle ne s’attendait pas à ça. La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie la mena à refuser de le marier.

Son ami partit en pleurs et quelques jours plus tard lui écrivit un message qui disait :  » Prends bien soin de tes yeux, ma chérie, car avant qu’ils deviennent les tiens, ils étaient les miens !!! « 

Triste histoire… mais qui montre bien comment notre cerveau humain fonctionne ! Dans les moments douloureux, on dit des choses, on promet et puis quand notre état physique ou psychologique change, s’améliore, eh bien on oublie ce qui a été dit, ce qui a été promis ! Eh oui, quand ça va mieux, quand la réussite ou le bonheur sont là, il y a seulement très peu de personnes qui se rappellent de ce qu’a été leur vie d’avant, très peu de gens qui se souviennent de qui les a toujours aidé, de qui était toujours présent à leurs côtés dans les moments difficiles !

C’est pourquoi aujourd’hui avant de promettre des choses, réfléchissez bien à la portée de vos paroles et de leurs conséquences, car elles peuvent engendrer bien des souffrances et des déceptions !

Aujourd’hui avant de prononcer un mot cruel, réfléchissez bien à ce que vous dites, car blesser un ami qui vous a aidé est méchant et indigne !

Les mots, les phrases ont une portée, des conséquences… ce sont des flèches, des poignards qui peuvent faire très mal ou alors des roses qui font du bien ! Tout dépend de comment ils sont dit, dans quel contexte ils sont amenés…

Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais oublier que la vie est un cadeau, qu’on en n’a qu’une seule et qu’il faut en profiter à fond jour après jour !

Quelques fois aussi, nous autres les humains, nous avons besoin de remettre nos pendules à l’heure, de nous recentrer sur ce qui est important ou pas, de réalisez la chance que nous avons de pouvoir vivre dans nos pays. Nos conditions de vie sont quand même plus faciles que bien d’autres !

Eh oui, avant de râler lorsqu’il fait froid, pensez à la chance que vous avez d’avoir un chauffage dans votre appartement ou votre maison pour vous réchauffer, alors que d’autres n’en n’ont pas !

Avant de râler lorsqu’il pleut, pensez à la chance que vous avez d’avoir un toit pour vous protéger, alors que d’autres n’en n’ont pas !

Avant de râler lorsqu’il fait trop chaud en été, pensez à la chance que vous avez d’avoir de l’eau sur place dans vos robinets de cuisine et de salle de bains pour vous désaltérer, que vous avez une douche ou une baignoire pour vous rafraîchir, alors que d’autres n’en n’ont pas !

Avant de râler lorsque vous devez préparer des repas, pensez à la chance que vous avez d’avoir un frigo où vous n’avez qu’à juste vous servir, un four ou un four à micro-ondes où vous n’avez qu’à juste mettre chauffer des plats déjà tout cuisinés, alors que d’autres ne le peuvent pas ! La cerise sur le gâteau, ici, on peut même commander maintenant ses courses sur internet ! Combien d’autres ne le peuvent pas !

Avant de râler sur les distances à conduire, pensez à tous ceux qui doivent faire les mêmes trajets à pied !

Quand vous êtes fatigué et que vous en avez marre d’aller travailler, pensez à tous ceux qui n’ont pas d’emploi, qui sont handicapés et qui aimeraient bien avoir un travail !

Avant de vous plaindre de la vie, pensez à tous ceux qui sont morts lors d’un accident ou d’une maladie alors qu’ils ne le voulaient pas et quand les pensées déprimantes vous abattrons, mettez un sourire sur votre visage et pensez la chance que vous avez d’être encore là en vie !!!

***********
txt

*********

L’HOMME QUI AIMAIT LES ETOILES DE MER

Un ami qui marchait sur une plage mexicaine déserte au coucher du soleil commença à distinguer petit à petit la silhouette d’un autre homme dans le lointain. Quand il fut plus près, il remarqua que l’homme, un indigène du pays, ne cessait de se pencher pour ramasser quelque chose qu’il jetait aussitôt à l’eau. Maintes et maintes fois, inlassablement, il lançait des choses à tour de bras dans l’océan.

En s’approchant encore davantage, notre ami remarqua que l’homme ramassait les étoiles de mer que la marée avait rejetées sur la plage et que, une par une, il les relançait dans l’eau.

Notre ami était intrigué. Il aborda l’homme et lui dit :

– « Bonsoir mon ami, je me demandais ce que vous étiez en train de faire ! »

– « Je rejette les étoiles de mer dans l’océan. C’est la marée basse, voyez-vous et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage. Si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir du manque d’oxygène ! »

– « Je comprends, répliqua notre ami, mais il doit y avoir des milliers d’étoiles de mer sur cette plage. Vous ne pourrez pas toutes les sauver. Il y en a tout simplement trop. Et vous ne vous rendez pas compte que le même phénomène se produit probablement à l’instant même sur des centaines de plages tout le long de la côte ? Vous ne voyez pas que vous ne pouvez rien y changer ? »

– L’indigène sourit, se pencha et ramassa une autre étoile de mer. En la rejetant à la mer, il répondit : « Ça change tout pour celle-là ! »

***********
txt2

***********

LE NON-VOYANT

Un jour, un non-voyant était assis sur les marches d’un bâtiment avec un chapeau à ses pieds et un morceau de carton portant l’inscription suivante :

« Je suis aveugle. Aidez-moi, s’il vous plaît ! »

Un publicitaire, qui se promenait près de là, s’arrêta et remarqua qu’il n’y avait que quelques centimes dans son chapeau. Il se pencha et y versa sa monnaie, puis sans demander son avis à l’homme, prit le carton, le  tourna et y écrivit une autre phrase.

Le même après-midi, le publicitaire revint près de l’aveugle et vit que son chapeau était plein de monnaie et de billets. Le non-voyant reconnut le pas de l’homme et lui demanda si c’était  lui qui avait réécrit sur son carton et ce qu’il avait noté. Le publicitaire répondit : « Rien qui ne soit vrai, j’ai seulement réécrit ta phrase d’une autre manière ! ». Il sourit et s’en alla.

Le non-voyant ne sut jamais que sur son carton il était écrit : « Aujourd’hui, il fait soleil et moi je ne peux pas le voir ! ».

Change ta stratégie quand les choses ne se passent pas bien et tu verras que ça ira beaucoup mieux après !!!

*************

txt3

***********

À bientôt pour d’autres Beaux Textes à méditer…

Si vous avez aimé ces beaux textes, j’en ai écrit d’autres. Pour les lire, il faut cliquer sur les titres ci-dessous.

Beaux Textes no 1               Beaux Textes no 2             Beaux Textes no 3

Beaux Textes no 4               Beaux Textes no 5             Beaux Textes no 6

Beaux Textes no 8               Beaux Textes no 9             Beaux Textes no 10

 

Avec mes meilleures salutations…

 

Mai 2010                                           Marie-Claude Baillif

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *