Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 1 752
  • Last 30 days: 38 396
  • Online now: 0

2007: Le Parc des Oiseaux à Villard les Dombes

Si un jour, vous ne savez pas quoi faire, eh bien n’hésitez pas, partez à la découverte de la Dombes, le pays aux mille étangs, le pays d’eau et de lumière et passez une journée inoubliable au Parc des Oiseaux de Villard les Dombes !

Villard les Dombes, nichée au coeur de la Dombes, située entre Rhône et Saône, entre Lyon et Bourg-en-Bresse dans l’Ain, se trouve à 1h30 de voiture de Genève.

Le Parc des Oiseaux sans frontières présente sur 23 hectares de verdure et d’eau (9 sont couverts par des étangs) environ 2’000 oiseaux de 400 espèces différentes.

La richesse et la diversité du monde des oiseaux (leur taille, leur forme, leur couleur, leur chant, leur bec et leur pattes…) sont très impressionnantes ! Selon leur comportement et leurs besoins, les oiseaux sont présentés en volières, en enclos ou sur le grand étang. Des panneaux avec des dessins en couleur permettent d’identifier et de reconnaître les différentes espèces.

Une partie du parc est consacré à la préservation de la végétation de la Dombes et des espèces locales. Dans ce domaine, le Parc des Oiseaux est une référence. Pendant une bonne partie de l’année, on peut y observer la reproduction et l’élevage artificiel. Le Parc s’est particulièrement spécialisé dans l’élevage des pélicans et des rapaces.

L’intérieur du parc est divisé en plusieurs parties. Il y a :

La Baie de Cuba

C’est un magnifique étang où des dizaines de flamants roses pataugent et barbotent !

La Maison des enfants et des oisillons

C’est là où l’on apprend « le bé à ba » de la reproduction et que l’on peut voir les oisillons du parc dans une petite nurserie.

La Volière du Pantanal

Cette volière propose un contact direct avec les plus beaux oiseaux d’Amérique du sud dans une structure grillagée de 1’000 m² de surface pour une hauteur moyenne de 9 mètres. Cet espace important permet de voir évoluer les oiseaux dans de grands battements d’ailes au milieu d’une végétation importante. On circule par un chemin au sol et sur une passerelle à la cime des arbres. C’est génial !

La Cité des Perroquets

La cité des perroquets présente 26 espèces différentes représentées par 150 individus, répartis en 18 volières. Chaque volière a été conçue dans l’esprit de reconstituer au mieux le milieu naturel.

La Crique des Manchots de Cachagua

La Crique de Cachagua, située au sud du Chili, est le lieu de reproduction des manchots de Humblot. Sur un hectare et demi, le Parc des Oiseaux a essayé de la reconstituer en recréant leurs différents lieux de vie : falaises où ils creusent leurs terriers, plage de lave et de poussières volcaniques, courant d’eau froide et grand bassin… il y a une colonie de 45 manchots qui vivent là depuis 2004.

Le spectacle est permanent, tant sur la plage que dans le bassin et même sous l’eau ! On les observe grâce à une immense baie vitrée couverte. À ne pas manquer : leur nourrissage. C’est très amusant !

La Pampa des Nandous

On voit sans barrière ni séparation artificielle une trentaine de nandous. Le nandou est le plus gros oiseau d’Amérique. Inapte au vol, il vit dans Les zones sèches de l’Amérique du sud. Il est un proche voisin de l’autruche. Il peut atteindre 1m50 pour 40 kg. Il possède 3 doigts au pied.

L’Ile des Echassiers

Cette île réunit, sur 2 hectares, toute la diversité des échassiers du monde entier : jabirus, marabouts, hérons, grues du japon, grues cendrées, demoiselles de Namibie… C’est étonnant !

L’Observatoire de la Petite Dombes

C’est le lieu privilégié des ornithologues et des photographes.

La Petite Dombes

Dans cette zone a été reconstitué l’ensemble des milieux naturels qui caractérisent les abords des étangs de la Dombes, si favorable à l’observation des oiseaux. Le visiteur y a accès par un sentier avec 2 observatoires discrets. La flore et la faune de ce biotope sont : des hérons, des canards, des passereaux, des rapaces, mais aussi des grenouilles, des libellules et des insectes.

Attention : précaution, discrétion et silence sont les clés d’une observation fructueuse !

La Vallée des Rapaces

La Vallée des Rapaces est la plus vaste structure de France consacrée à cette impressionnante famille. Sont représentées toutes les principales espèces de chouettes et de hiboux d’Europe et tous les petits rapaces de nos campagnes. Puis, il y a le territoire des vautours, buses, aigles et milans et ensuite les condors des Andes.

Le milieu de vie naturel des rapaces a été admirablement reconstitué permettant une proximité sereine entre l’homme et l’oiseau et garantissant la réussite de la reproduction.

La Volière Asiatique du Krabi

Calaos, faisans, hérons, râles, ibis rouges… c’est une myriade de couleurs ! C’est magnifique !

Et l’Etang des Pélicans

60 pélicans frisés nagent et pêchent à leur guise dans un 2ème étang près de l’entrée. C’est un régal de les observer et de les voir évoluer en toute liberté !

Mes impressions

Le Parc des Oiseaux, c’est une incroyable symphonie de chants, de gazouillis, de roucoulements et de pépiements, une magnifique palette de tous les différents plumages qu’ils soient chatoyants, colorés ou discrets, un voyage extraordinaire au pays des volatiles des quatre coins du monde ! J’ai adoré !

Après avoir découvert et m’être émerveillée devant tant de beautés et de grâces, j’avoue avoir une petite préférence pour :

Le Colibri, l’Ibis rouge ou l’Ibis blanc, le Flamant rose, le Pélican et le Manchot ! Avec eux, je pourrais rester des heures et des heures à les regarder… je ne m’en lasserais pas… ils sont trop beaux !

oiseaux1

oiseaux2

oiseaux3

Ce que j’ai trouvé génial dans ce parc, c’est que le visiteur n’est plus spectateur, il devient actif au milieu des oiseaux. Il apprend à les observer et à les respecter !

Un système de porte « double sas » donne accès aux volières sans que les pensionnaires se sentent agressés dans leur milieu naturel reconstitué. Les oiseaux pondent, mais les oeufs de la première nichée sont généralement placés en couveuse pour garantir un nombre suffisant de naissances. Villars les Dombes est devenu le plus grand centre d’élevage du pélican frisé avec 80% des naissances mondiales en captivité ! Professionnels pointus, les vétérinaires et techniciens du parc ont travaillé avec Jacques Perrin sur la préparation et la réalisation de son magnifique film « le Peuple migrateur ».

Une promenade au parc peut s’effectuer à tous les âges et en toutes saisons.

En fait, le Parc des Oiseaux, c’est la partie ouverte d’une grande réserve sanctuaire de 380 hectares, créé pour préserver un biotope unique, « la campagne Dombiste » (c’est une région originale parsemé d’étangs, d’épaisses haies, de cultures et accueillant une faune et une flore exceptionnelle). Dès l’ouverture de la chasse, de nombreuses espèces s’y réfugient. Du coup, le Parc de Villars les Dombes accueille sur ses pièces d’eau beaucoup plus d’oiseaux que ses 2’000 pensionnaires contenus dans les volières ou vivant en semi liberté !

Pour manger

Si vous avez un petit creux, une grande faim ou une simple gourmandise, pas de problèmes, il y a 4 points de restaurations pour tous les goûts et pour toutes les bourses !

•     Le Pélican Frisé : self-service face aux flamants de Cuba. Vaste choix d’entrées, de plats chauds et de grillades.

•     La Roselière : café de campagne à l’ombre des tilleuls avec grand choix de salades composées, sandwichs, crêpes et glaces.

•     La Carpe : restaurant traditionnel situé au coeur de la Petite Dombes au milieu d’une roselière.

•     Et la Petite Carpe : saladerie située à l’ombre de grands arbres avec vue sur le grand étang. En été, pâtisseries et grand choix de glaces.

Si vous désirez manger économiquement, 4 aires de pique-nique sont mises à disposition, aménagées avec des tables et des bancs.

A la sortie, il y a 2 boutiques souvenirs.

Le parc est accessible en chaise roulante. Les chemins sont en terre battue et il y a des WC adaptés. Il faut prendre le plan du site à l’entrée pour connaître leurs emplacements.

Nouveautés

Ce qui est génial avec ce parc, c’est qu’il continue à s’agrandir et que de ce fait, il y a continuellement des nouveautés. Pendant ce mois de mai, par exemple, il va y avoir l’ouverture du « Jardin aux Oiseaux » et au mois de juin l’inauguration du « Bush Australien  » avec des Emeus (autruches) et des Wallabies (kangourous).

Les Horaires

Le parc est ouvert tous les jours de :

•  10h à 18h en avril (fermeture des guichets à 17h)

•  9h30 à 19h30 en mai, juin et septembre (fermeture des guichets à 18h30)

•  9h30 à 21h30 en juillet, août (fermeture des guichets à 19h30)

•  10h à 17h30 en octobre, novembre, mars (fermeture des guichets à 16h30)

L’adresse

Route nationale 83
01 330 Villars-les-Dombes
Tél. : 0033 (0) 4  74  98 05  54

Bonne escapade !

Mai 2007                       Marie-Claude Baillif

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *