Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 0
  • Last 30 days: 0
  • Online now: 0

2009: Le Jardin Ferroviaire de Chatte

Suite du texte le Safari de Peaugres et le Palais Idéal du Facteur Cheval

chatte1Après avoir visité le safari de Peaugres avec son formidable circuit en voiture au milieu des animaux sauvages et son magnifique zoo à découvrir à pieds, après nous être émerveillées devant l’incroyable et fabuleux Palais Idéal du Facteur Cheval et nous être prélassées au bord du plan d’eau de Roybon lors d’un pique-nique très sympa, nous sommes parties à la découverte de l’ultime étape que j’avais prévue pour notre périple de 2 jours en l’honneur des 51 ans de Chantal, à savoir le jardin ferroviaire de Chatte en Isère !

Ce site, situé à 7 km du village médiéval de Saint-Antoine-l’Abbaye (à mi-chemin entre Grenoble et Valence) est un superbe jardin paysager de 1 300 m2 qui présente en extérieur une trentaine de trains avec 250 wagons miniatures qui serpentent, se croisent, traversent, sautent et contournent des villes, des villages, des routes, des rivières, des lacs et des montagnes, le tout au milieu de plus de 200 espèces de plantes différentes ! C’est tout simplement magnifique !

Réduit à l’échelle 1/22.5, ce réseau ferroviaire, extraordinaire et fabuleux, cette véritable miniaturisation de la réalité, est, je dois le dire, une belle réussite, un total enchantement ! En effet, grâce à sa multitude de scénettes, de tableaux tous aussi vrais les uns que les autres qui représentent la vie rurale, champêtre, pastorale et urbaine de la région, l’on peut voir et découvrir toute une foule de petits détails amusants, originaux et pittoresques comme une auto-stoppeuse en short, un baigneur qui plonge dans une rivière, un camion de porcs qui s’est renversé, une maison qui prend feu et les pompiers qui arrivent, une dame qui secoue sa patte à poussière par la fenêtre, un voyageur qui attend sac au dos à un arrêt de bus, etc., etc., de même qu’un nombre incalculable de petits objets de toutes sortes (chaises, tables, vaisselle, valises…), de véhicules en tout genre (tramways, voitures, camions, motos, téléphériques, hélicoptères), de matières et de produits différents (charbon, bois, sable, noix…), d’animaux divers (chevaux, vaches, moutons, chèvres, poules, canards…) et de personnages de tous âges et de tous horizons ! Pour nos yeux, c’est un pur régal, pour notre âme d’enfant, un véritable délice !

Ludique, pédagogique et instructif, il nous présente même les curiosités et monuments de la région avec comme point fort la réplique du Palais du Facteur Cheval, les maisons suspendues de Pont-en-Royans, l’abbaye de Saint-Antoine ! On y trouve également un cirque avec son chapiteau, ses animaux, ses cages et ses roulottes !

chatte2

Né d’une passion, celle de Christian Abric pour les trains miniatures (il a commencé dès son plus âge), ce réseau ferroviaire qu’il a passé des jours, des mois, des années à agrandir, développer et perfectionner a été ouvert au public en 1987. Comme chaque maquette est placée dans un décor minéral et végétal, que toutes sont astucieusement intégrées dans une rocaille extérieure au milieu des plantes et des arbres (bonzaïs, cèdres, ifs, fougères, petits arbustes, conifères vieillis et réduits selon des méthodes japonaises…), il y a même un petit bassin avec de l’eau, des nénuphars et des carpes japonaises, ce réseau ferroviaire est devenu un jardin ferroviaire extraordinaire !

Ce rêve de gosse, ce fantasme devenu réalité, compte aujourd’hui 1 100 m de voies ferrées, ainsi que 90 locomotives qui parcourent en moyenne 8 000 km par an. Certaines machines sont sonorisées ce qui ajoute encore un peu plus à la magie de ce lieu.

Actuellement, c’est l’un des plus beaux jardins miniaturisés animés d’Europe, il se compose du réseau lui-même, d’un atelier, d’une buvette et d’une boutique. À l’entrée, si on le désire, on peut regarder un diaporama de Paul Soulleys sur la vie d’un terminal pétrolier.

Chaque année, 2 000 heures sont passées à l’atelier et 2 mois d’hiver sont consacrés à la remise en état des maquettes. 7 personnes y travaillent pour entretenir les paysages (jardiniers, maquettistes) et les installations (électrotechniciens, électriciens).

Pour garder intact et en bon état un tel site en plein air, les contraintes et les désagréments sont nombreux. Il y a tout d’abord les escargots, les limaces, les vers de terre, les souris, les taupes, les chats et les oiseaux qu’il faut continuellement éloigner. Ensuite, il y a la coupe et la taille des arbres nanifiés à programmer régulièrement, ainsi que le désherbage et la tonte du gazon qui pousse toujours très vite (elle se fait avec des ciseaux et des tondeuses miniatures), la restauration des peintures et des colles qui s’abîment avec le soleil et les ultra-violets, l’enlèvement périodique des projections de terre et de sable sur les voies lorsque la pluie tombe, le rétablissement des convois déstabilisés par le vent, le déblocage des aiguillages et des relais lorsqu’il y a du gel. Bien que cela représente des milliers d’heures de travail, pour Christian Abric et ses collaborateurs, tous de fervents passionnés, cela ne les dérange pas, au contraire, grâce à ce lieu, ils connaissent la joie, la fierté et une satisfaction personnelle importante ! Comme dit le proverbe « Lorsqu’on aime, on ne compte pas » !

En tout cas, d’avoir pu nous promener au milieu de ce décor enchanteur, de ce monde miniaturisé stupéfiant et fantastique, fut un grand moment de plaisir et de détente ! Eh oui, nous avons toutes été séduites par la poésie qu’il dégageait…

chatte3

Après avoir bu un thé froid, puis un café pour nos 2 chauffeuses (Chantal et Fabienne), nous avons repris les voitures et sommes rentrées à Nyon.

Chantal était ravie de ces 2 jours remplis de belles visites et de découvertes et moi, j’étais super heureuse d’avoir pu m’évader une nouvelle fois !

Pour les heures d’ouvertures du jardin ferroviaire, il faut vous renseigner, car elles changent selon les mois et les saisons. La fermeture annuelle a lieu le 5 novembre 2009 et sa réouverture le samedi 13 mars 2010. Bonne visite à vous tous !

Le Jardin ferroviaire se trouve à Chatte en France au no 2 de la route de Lyon. Son téléphone est le 0033 476 38 54 55.

 

Octobre 2009                Marie-Claude Baillif

Share

Une réponse à 2009: Le Jardin Ferroviaire de Chatte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *