Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 0
  • Last 30 days: 0
  • Online now: 0

2010: Les Gorges de l’Aar à Meiringen

zz1.jpg

Situées dans le canton de Berne entre les villages de Meiringen et Innertkirchen dans la vallée du Hasli, les gorges de l’Aar sont une attraction touristique fantastique qu’il faut absolument voir !

Surnommées le grand canyon de l’Oberland bernois, elles sont admirées depuis plus d’une centaine d’années. On peut les visiter grâce à une passerelle en bois fixée à même la paroi rocheuse à quelques mètres seulement au-dessus de l’Aar. Cette rivière, longue de 288 km, prend sa source dans le massif du Gothard près du col du Grimsel. C’est après avoir creusé ces gorges profondes de 200 m sur une distance de 1,4 km qu’elle rejoint ensuite les lacs de Brienz, Thoune, traverse les villes de Berne, Aarberg, le lac de Bienne, Soleure, Olten, Aarau, Brugg et termine sa course dans le Rhin dans lequel elle se jette près de koblenz en Allemagne.

Depuis la passerelle en bois qui serpente au milieu des hautes falaises et suit le cours de l’Aar, les vues, ainsi que le bruit étourdissant de la rivière qui se faufile tantôt fougueuse, tantôt calme sont impressionnants, uniques, fabuleux ! Je n’avais encore jamais vu un tel spectacle, un tel phénomène naturel, car d’habitude ce genre de site comporte toujours des escaliers et n’est donc jamais accessible pour nous autres personnes en chaise roulante ! Là, quel plaisir, quelle joie, quel régal de me retrouver sur cette passerelle… Quel bonheur de pouvoir moi aussi profiter d’une telle randonnée ! J’étais aux anges…

zz1.jpg

Pour m’accompagner et s’occuper de moi lors de cette formidable excursion, il y avait Fabienne (ma fidèle auxiliaire de vie depuis 6 ans) et Manu, un voisin super sympa qui à force de me rendre souvent des services est devenu un ami. C’était génial !

Pour pénétrer dans les gorges, il y a 2 entrées : une qui se trouve à l’ouest juste après le village de Meiringen lorsqu’on vient d’Interlaken ou du col du Brünig. C’est celle qu’il faut prendre lorsqu’on est en chaise roulante. Il y a une grande place de parcs et un restaurant. Depuis cette entrée-là, en chaise roulante, on peut parcourir la moitié du parcours. Il n’y a aucun escalier et c’est la partie la plus spectaculaire des gorges. Par endroits, c’est tellement étroit, tellement resserré que les 2 parois se touchent presque, se rejoignent à quelques centimètres près ! Là, les personnes valides qui sont grandes doivent se plier en 2 ou se baisser pour pouvoir passer, sinon c’est impossible ! C’est saisissant et fascinant !

zz3.jpg

Les falaises sont faites de calcaire très dur. Il y fait sombre, la lumière du jour ne passe pas. Avec l’eau qui tourbillonne en-dessous et virevolte, waouh, c’est vraiment fantastique, de toute beauté ! La température y est fraîche et à tout moment il y a des gouttes d’eau froides qui nous tombent dessus. Pour ne pas me retrouver mouillée et risquer de prendre froid, je me suis protégée avec ma pèlerine spéciale pour vélo et vélomoteur que j’ai toujours avec moi dans mon sac pour le cas où. Avec mon respirateur, je dois toujours être prévoyante !

Comme la passerelle ne mesure pas plus de 1 à 2 m de large (ma chaise, elle, fait 65 cm de large), à certains moments, lorsqu’il y a du monde qui vient en face, une poussette ou une autre chaise roulante, c’est impossible de croiser, il faut alors attendre ou alors vite se réfugier dans les espaces prévus à cet effet qui sont un peu plus large le temps que les gens passent ! Comme les gens étaient tous de bonne humeur et souriants, cela n’a posé aucun problème, au contraire c’était plutôt comique et amusant ! Si l’on veut éviter ça, il y a un chemin parallèle, plus large, qui lui passe sous un tunnel creusé à l’intérieur de la paroi rocheuse.

zz4a.jpg

zz4b.jpg

Une fois la gorge étroite franchie, dans la partie qui s’ensuit beaucoup plus large, l’attraction, c’est la chute d’eau Schräybach. Du haut des rochers, elle se déverse directement dans l’Aar. Son débit d’eau est plus important lorsque c’est la fin du printemps et le début de l’été. Son spectacle est magnifique ! À cet endroit, l’obscurité fait place à la lumière, il y fait jour et lorsque le ciel est bleu, il y a même du soleil. Le long de la rivière se trouve une grève de galets avec ça et là des bandes d’herbe, c’est très beau !

zz5.jpg

À l’entrée est qui se trouve sur la route des cols du Grimsel et du Susten à 1 km à l’ouest d’Innertkirchen, il y a là aussi une grande place de parcs à disposition, mais comme cette partie contient des escaliers, elle n’est pas accessible en chaise roulante. A cette entrée, l’Aar coule paisible et tranquille, l’ouverture des falaises étant beaucoup plus larges. La lumière y règne en maître, il y a des arbres qui poussent sur les falaises. C’est magnifique aussi, mais beaucoup plus calme, beaucoup moins tortueux !

zz6.jpg

L’ouverture des gorges de l’Aar au public a eu lieu à la fin du 19ème siècle en 1888. En 1912, une illumination nocturne a été installée pour permettre de découvrir les gorges de nuit. En 1942, suite à l’effondrement du lac glaciaire de Gruben dans la région du Grimsel, les passerelles ont été partiellement détruites par la crue. Depuis, elles ont été sécurisées et il n’y a plus jamais eu d’accident. Les gorges sont ouvertes par tous les temps d’avril à fin octobre par l’entrée ouest et de mai à mi-octobre par l’entrée est.

La visite comprend 1000 m de passerelle en bois fixée sur des poutres métalliques, 400 m de tunnel creusé dans la paroi rocheuse, ainsi que 200 m de chemins en gravier et asphaltés. Le temps de marche d’une entrée à l’autre est de 40 minutes environ, 1h15 à 1h30 pour l’aller-retour. Les chiens sont autorisés à la condition d’être tenus en laisse. Pour les personnes valides, il y a la possibilité de revenir par l’extérieur des gorges (il y a une route et un chemin balisé) ou alors avec le train qui part depuis la gare de la station est.

Au siècle passé lorsque les gorges n’étaient pas encore visitées par le grand public, les légendes dans la région allaient bon train. En 1814, par exemple le chercheur et scientifique bernois Samuel Studer faisait état d’un monstre des gorges de l’Aar ! En effet, selon la croyance populaire, il y avait une sorte de serpent muni d’une tête presque ronde et de courtes pattes qui vivait caché à l’intérieur des gorges. Cette bête était surnommée Tatzelwurm. De nombreuses histoires transmises de bouche à oreille racontaient que ce serpent avait été aperçu par plusieurs personnes, qu’il avait une grande gueule, des dents pointues, des yeux au regard effrayant et qu’il émettait des bruits sifflants. Il faut dire qu’avec la configuration géographique des gorges, leur inaccessibilité à l’époque et leur obscurité, tout se prêtait pour imaginer et inventer ce genre de fables et de frayeurs !

Ce défilé spectaculaire qui a été creusé dans un impressionnant rempart de rochers (le kirchet) entre Meiringen et Innertkirchen provient des différentes périodes interglaciaires et de la formation consécutive de moraines il y a 1 à 2 millions d’années. Les rochers, quant à eux, sont beaucoup plus anciens. Ils sont originaires de l’époque du crétacé il y a environ 130 000 à 60 000 millions d’années. Au cours des millénaires, l’eau de fonte des glaciers descendant dans la plaine s’est frayé plusieurs chemins différents. Les gorges de l’Aar actuelles constituent le plus récent d’entre eux.

Si vous aimez les beaux endroits magiques et insolites, si vous avez envie d’être ébloui et émerveillé, alors allez visiter les gorges de l’Aar ! Elles constituent pour petits et grands une attraction naturelle inédite et permet de ressentir la force de la nature à l’état pur ! Eh oui, d’avoir sous ses pieds les eaux froides des glaciers qui s’engouffrent impétueusement dans une gorge étroite et au-dessus de nous d’énormes et puissantes parois rocheuses qui s’élèvent vers le ciel est une expérience inoubliable, un moment magique qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie !

Alors n’hésitez pas, si vous avez du temps, programmez la visite des gorges de l’Aar pour ce printemps ou cet été, je vous garantis que vous ne serez pas déçu !!! Et si vous êtes en chaise roulante, alors là, n’attendez pas, allez aux gorges de l’Aar, car ce sont à ma connaissances les seules gorges accessibles en Suisse !

Bonne balade…

zz7.jpg

Avril 2010                              Marie-Claude Baillif

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *