Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 644
  • Last 7 days: 10 716
  • Last 30 days: 47 801
  • Online now: 14

Coups de Gueule !

L’autre jour, j’étais tranquille à la maison en train de regarder mon feuilleton à la télévision. Dans ledit feuilleton, l’une des héroïnes principales était assise sur un lit d’hôpital. Elle attendait que son mari vienne la chercher avec une chaise roulante. Elle est paralysée d’un bras .et d’une jambe suite à une attaque cérébrale. Au moment de s’asseoir dedans, elle a pleuré et lâché ces deux mots horribles qui font si mal : « J’ai honte ! »

Ça m’a replongé vingt et un ans en arrière. Moi aussi, lorsque j’ai vu ma chaise roulante pour la première fois, j’ai eu honte. Mon Dieu ! Je me rappelle, j’étais si malheureuse… Pourquoi, en fait ? Lorsque j’ai eu mon respirateur et que j’ai dû me montrer la première fois avec mon masque sur le nez, pareil, j’ai eu honte. Pourquoi ? II y a trois ans, lorsque j’ai tellement maigri (j’avalais de travers, je n’osais plus manger), je n’avais plus que la peau et les os, je pesais trente-quatre kilos, idem, j’ai eu honte à nouveau. Pourquoi ? Pourquoi faut-il toujours se sentir mal dans sa peau lorsqu’on est différent ? Pourquoi le regard des autres nous fait-il si peur et nous dérange-t-il tant ? Merde, à la fin ! On est comme on est, et même si on ne rentre pas dans le moule parfait de cette société, on a le droit de vivre et d’exister comme tout le monde. Personne n’est parfait. On est tous différents, et c’est ce qui fait notre charme. Dans un jardin, ce qui est beau, c’est quand il est diversifié, qu’il y a toutes sortes de fleurs, de plantes et d’arbres, non ? Il faut avoir honte de ce que l’on fait ou de ce que l’on ne fait pas, mais jamais de ce que l’on est (gros, maigre, grand, petit, moche, handicapé, noir, arabe, juif, riche, pauvre), car on n’est pas responsable. On n’y peut rien. Naître au bon endroit, au bon moment, ça, c’est la loterie de la vie, le choix du destin.

Il y a un proverbe qui dit : « On n’est pas responsable de la gueule que l’on a, mais de la gueule que l’on fait. » C’est vrai, c’est tellement vrai. C’est pour ça que même dans l’adversité, j’essaie toujours de mettre un sourire sur mon visage. C’est plus beau, plus gai et pour ceux qui nous aident, tellement plus agréable. Etre handicapé, c’est une chose, mais être handicapé tirant la gueule, ce n’est pas drôle.

Depuis toute petite, ma mère m’a appris une règle: ne jamais baisser les bras, toujours faire face. De plus, par respect pour la vie, ma philosophie est de ne jamais me laisser aller, de ne jamais me négliger. C’est tellement simple, tellement facile, tellement rapide de glisser sur la pente qui descend aux enfers. Je suis handicapée, d’accord, je ne travaille pas, d’accord, mais ce n’est pas une raison pour ne plus rien faire de la journée. Il faut s’imposer un rythme de vie et le respecter. Se lever chaque matin, se laver, s’habiller (non pas en pyjama ou en jogging mais correctement comme si l’on sortait), se coiffer, garder sa chambre propre et rangée. La plupart du temps, je me maquille, même si je reste chez moi. « Ah, mais vous êtes coquette ! », me disent certains. Oui, c’est vrai, je suis coquette, et alors ? Ce n’est pas parce que je suis handicapée que je n’y ai pas droit, que je dois renoncer à certains privilèges.

On a tous droit au bonheur et au respect, qui que l’on soit. Alors, à vous tous qui croyez être des gens normaux et parfaits, je demande instamment de prendre quelques bonnes résolutions pour l’année 2001. Ne critiquez plus, ne jugez plus sans savoir, n’écoutez plus les ragots et les médisances, ouvrez plutôt votre cour à la différence, aimez vos voisins comme vous-mêmes afin que jamais plus une personne n’ait honte d’elle.

Si nous faisons tous un effort, peut-être arriverons-nous enfin à un peu plus d’harmonie, d’humanité et de paix dans ce monde !

A méditer…

 

Marie-Claude Baillif             Nyon, Suisse 2001

Share

Une réponse à Coups de Gueule !

  • Pierre Drach dit :

    Merci Marie-Claude,
    Merci beaucoup de partager avec nous tes textes, tes coups de gueule, tes expériences, tes souvenirs, tes déceptions, tes bonheurs, ton enthousiasme, ta joie de vivre, et tout et tout !

    Tu es si extraordinaire, si phénoménale, si fantastique, si excellente, si grandiose, si généreuse !

    Je n’ai jamais vu et lu d’aussi beaux textes sur un site web !
    Et je n’ai pas encore tout lu, loin de là, mais il me faut réagir, il me faut déjà te dire que tu est admirable !
    Je t’encourage, je te souhaite de pouvoir encore longtemps réchauffer nos vies, nos cœurs et nos âmes en venant te voir sur ton blog de temps en temps, pour te retrouver comme une amie qui nous est devenue si chère.
    Une amie qui nous redonne le moral, qui nous redonne envie de revoir le jour demain, qui nous accompagne à présent dans nos vies…

    Merci Marie-Claude, merci pour ce que tu nous offres…

    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *