Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 737
  • Last 7 days: 10 816
  • Last 30 days: 47 854
  • Online now: 8

Conseils en cas d’agression !

L’autre jour j’ai reçu un email très intéressant sur des conseils en cas d’agression. Je ne sais pas si tous ceux qui vont malheureusement être agressé un jour vont pouvoir appliquer tous ces conseils, mais je trouve important de les faire connaitre, que tout le monde puisse les lire au moins une fois… d’où l’idée pour moi d’écrire ce texte. Si cela pouvait un jour sauver une ou des vies, j’en serais la première heureuse !

En ce moment on l’entend partout les agressions sont devenues de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes et hélas de plus en plus souvent gratuites, pour un rien, un sourire, un geste, une parole. C’est terrible ! Toutes les villes sont touchées, de même que toutes les classes de la population. Eh oui, aujourd’hui personne n’est épargné ! Même nous, les personnes handicapées, nous sommes concernées ! C’est une honte, une vergogne !!! Mais où donc est passé la morale, le respect et la considération ??? N’y a-t-il plus de code d’honneur du genre « On ne s’attaque pas aux plus faibles, aux personnes qui ne peuvent pas se défendre » ???

Et la justice… elle fait quoi ??? Elle démissionne ???

Quand j’entends au journal de 20h, que je lis dans les journaux ou que je vois dans les reportages télévisés comme 90’ Enquêtes que dans les faits divers d’agression les responsables sont des multirécidivistes avec souvent plus de 10 affaires (avec violence) à leur actif et qu’ils ressortent du tribunal libres, car ce sont des mineurs ou que le juge veut leur laisser une dernière chance, eh bien c’est révoltant, ça fait peur et c’est totalement incompréhensible ! Si j’étais un policier, je deviendrais folle ! C’est vrai, eux se démènent pour les retrouver et les arrêter et les juges les relâchent ! Mais dans quel monde on vit ??? C’est débile et cela montre bien combien la justice a un gros problème !!!

Quelqu’un a essayé de me voler mon sac à main à Genève !!!

En ce qui me concerne, j’étais sûre qu’avec mon handicap et ma chaise roulante personne n’oserait s’attaquer à moi, aucun homme ni aucune femme ne pourrait volontairement me voler ou me faire du mal en voyant mon respirateur et mon masque sur le nez. Oui, pour moi, c’était totalement impensable, absolument inconcevable ! Eh bien, j’avais tort, car oui, cela s’est produit et en plus en plein après-midi !!! J’étais à Genève un samedi du mois d’octobre, je faisais les magasins dans les rues marchandes du centre-ville avec Fatya, mon aide de vie du week-end.

C’est lorsque nous étions dans le magasin H&M à 15h que cela s’est produit. J’étais devant le rayon des pulls en laine. Fatya était juste devant moi, elle me montrait les différents modèles pour voir s’il y en avait un qui m’aurait plu. Autour de nous, il y avait beaucoup de monde, mais je n’y avais pas prêté attention plus que ça. J’avais un petit sac à main en bandoulière autour de moi, sa poche était posée sur ma petite table. Soudain, j’ai ressenti comme un frôlement derrière ma nuque et instinctivement ai tourné la tête à droite (à gauche je n’y arrive pas). J’ai pensé : « Tiens, c’est bizarre, comment quelqu’un a pu faire pour me frôler là derrière ma nuque ?!? », puis ne voyant rien de spécial à part des femmes qui passaient avec des habits sur des cintres, j’y ai vite oublié. Jugeant que ce n’était vraiment pas important, je n’en ai même pas parlé à Fatya qui était en face de moi. Elle de toute façon n’avait rien remarqué de spécial. 

C’est au moment de passer à la caisse que Fatya soudain en voulant prendre mon porte-monnaie dans mon sac à main a vu que ma bandoulière était coupée en 2. Je dis bien coupée en 2 et net !!! J’étais stupéfaite, Fatya aussi ! Mais comment avait-on pu me faire ça ??? Et qui ??? Et où ??? Fatya était quasi toujours derrière moi pour pousser ma chaise ! Et c’est là que je me suis souvenue de mon impression de frôlement derrière la nuque au rayon des pulls en laine… ! Ah, les salauds !!!  

C’est vraiment incroyable et totalement hallucinant comme tout se passe très vite, comme personne n’y voit rien ! Les pourris qui font ça sont vraiment des pros ! Maintenant la question que je me pose est : « Mais comment peuvent-ils faire ça à des personnes très handicapées ??? Où sont leurs scrupules ??? N’ont-ils jamais honte, jamais de remords de s’attaquer aux plus faibles, aux plus vulnérables ??? Celui ou celle qui m’a fait ça n’a-t-il, n’a-t-elle pas eu d’embarras, de réticence à le faire en me voyant avec mon respirateur ??? Ne se sent-il, ne se sent-elle jamais ignoble ??? Arrive-t-il, arrive-t-elle à dormir la nuit, à se regarder en face dans un miroir ??? ». En tout cas pour moi, je trouve que c’est petit, lâche et odieux ! C’est une infamie, un total déshonneur !!! C’est indigne d’un être humain !!!

Comme le voleur ou la voleuse n’avait pas réussi à finir son méfait, que mon sac à main était toujours avec moi sur ma petite table, j’ai dit à Fatya pour ne pas avoir d’autres ennuis (eh oui, je me sentais surveillée, épiée) de le mettre dans mon autre sac noir que j’ai toujours sur mes repose-pieds entre mes pieds. Dans ce grand sac noir il y a mes papiers, mon porte-monnaie principal avec mes cartes bancaires et surtout mes 2 batteries de secours pour mon respirateur, 1 masque nasal et 2 tuyaux de rechange, du scotch, 1 crème solaire, des médicaments, ainsi qu’une petite trousse de secours. Ce sac-là c’est impossible qu’on me le vole, car pour ne pas qu’il tombe, on l’attache toujours avec une longue bande noire à scratch autour de mes pieds.

Une fois hors du magasin H&M, Fatya et moi, on a fait très attention à ce que personne ne nous suive. On a continué notre shopping, puis on est rentrée chez moi. On était saine et sauve, sans vol, mais choquée !!!

Depuis cette histoire maintenant je fais beaucoup plus attention à mes sacs à main et selon où je suis, je n’en prends même plus. J’ai appris à devenir prudente, à me méfier. Dommage !

QUE FAIRE EN CAS D’AGRESSION ?

ppp

Les conseils qui suivent viennent de différents sites sur internet que j’ai consulté. Sans céder à la paranoïa, je trouve qu’ils peuvent être utiles, car hélas chacun d’entre nous peut un jour ou l’autre être confronté à une situation de violence. Savoir comment réagir dans ce cas est donc important.

En cas d’agression, la première chose à faire est de conserver intacte son intégrité physique, de ne pas être blessé. La meilleure manière d’atteindre cet objectif est d’éviter le danger.

Si vous êtes seul en cause, si personne d’autre ne risque rien, la plus efficace des techniques est… LA FUITE ! En cas d’agression donc, mettez votre fierté dans votre poche (surtout vous messieurs !) et si vous le pouvez, évitez le problème : fuyez ! Si possible vers un lieu où il y a du public : les agresseurs n’aiment pas le public et si la situation devait dégénérer, le risque pour votre intégrité physique serait moindre (mais pas nul cependant).

Maintenant lorsque la fuite est impossible, si vous êtes accompagné par exemple d’enfants ou de personnes vulnérables ou alors si vous intervenez pour porter secours à quelqu’un qui subit une agression, il y a 4 choses à faire :

1.  Ne jamais se moquer de votre agresseur ni de la situation

Restez toujours conscient que celui qui vous agresse va prendre tous les prétextes pour passer à l’acte s’il sent que vous ne le prenez pas au sérieux. Il risque de prendre la mouche pour un rien.

2.  Ne jamais sous-estimer l’agresseur

Même si celui-ci a l’air ivre, qu’il est petit et pas très costaud… Qu’importe ! Gardez toujours à l’esprit qu’il peut être plus rapide que vous et plus fort, donc extrêmement dangereux !

En effet, vous ignorez si cet individu porte sur lui une arme (couteau, pistolet…) et vous ne pouvez jamais préjuger de la réaction du lieu dans lequel vous vous trouvez !

Considérez toute arme comme étant chargée !

3. Ne jamais adopter une attitude agressive ou trop sûre de soi

En effet, cette attitude est inutile et peut engendrer plus de problèmes. Essayez de garder une attitude détachée et surtout restez calme. L’agresseur aura tendance à relâcher sa vigilance s’il pense qu’il n’y a aucune chance pour que vous ripostiez à son éventuelle attaque. Il est vrai que dans certains cours de self défense, il est préconisé d’adopter une attitude sûre de soi en espérant ainsi décourager l’agresseur. C’est un pari risqué, car cela aura pour conséquence de le mettre sur ses gardes. Si vous devez vous défendre physiquement, vous perdrez l’avantage de la surprise. Donc dans le doute, gardez un profil bas… Tout est question de feeling ! Et puis, surtout, pas tout le monde est ceinture noire de karaté !!!

4. Analyser la situation

C’est très facile à dire, mais extrêmement difficile à réaliser quand on n’est pas préparer physiquement et mentalement à ce genre de situation où le stress est à son maximum. Quand on n’est pas coutumier des situations violentes, il est normal de ressentir de la peur et de l’appréhension.

Il ne faut pas pour autant se laisser envahir par eux et perdre toute capacité de raisonnement. Même si votre cerveau n’a qu’une envie : c’est d’être ailleurs, il faut pourtant le contraindre à réfléchir. Il doit répondre de manière urgente à 4 critères importants :

Quels sont les risques ?

Réponse difficile à trouver, mais indispensable ! Si le risque est se faire voler un peu d’argent, et bien… acceptez cette perte ! Injuste, c’est vrai, mais sans conséquences graves. Si vous pensez que le risque se limite à recevoir une gifle, là encore il n’y a pas de réel danger. Par contre, si vous pensez courir un risque plus grave tel qu’un viol ou une atteinte sérieuse à votre intégrité physique, là il va falloir vous défendre le plus efficacement possible !

Quelle attitude prendre ?

La plupart des agressions commencent par des insultes, des invectives. Ne laissez pas votre esprit se fixer sur ce qui n’est que paroles. Ne répondez pas, peut-être reste-t-il une chance pour que l’agresseur passe son chemin et renonce à aller plus loin.

Ne dit-on pas : « On répond aux imbéciles par le silence » ! Même si ce n’est pas facile, c’est de loin la meilleure solution. L’indifférence laissera l’agresseur perplexe et il n’en sera que plus ridicule ! Evidemment, il y a des cas où c’est à la limite du supportable…

Adoptez une attitude calme, presque soumise. Ne regardez pas l’agresseur dans les yeux, cela peut être considéré comme un défi et augmenter son agressivité. Vous pouvez choisir de poser votre regard sur sa poitrine. Cela va vous permettre de l’englober tout entier dans votre champ de vision et de surveiller à la fois ses mains et ses pieds. Restez vigilant pour ne pas être surpris par un éventuel passage à l’acte. Surveillez également l’environnement. L’agresseur n’est peut-être pas seul. Ne vous faites pas surprendre par d’autres agresseurs !

Très important : évaluez en permanence la distance entre vous et l’agresseur. Est-il assez proche pour vous porter un coup ? Si oui, mettez vous légèrement de profil par rapport au danger et placez votre main gauche sur votre menton, coude au corps, un peu comme si vous réfléchissiez. Votre main droite vient se placer sous votre coude gauche, votre coude droit collé lui aussi au corps. Cette position protège les zones sensibles et vous permet sans adopter une attitude de garde plus agressive d’intercepter avec un minimum de gestes des attaques éventuelles.

Le comportement de la personne agressée conditionne celui de l’agresseur. Le calme et le sang-froid s’ils n’empêchent pas l’agression peuvent certainement limiter son aggravation.

L’agressivité manifestée par l’auteur des faits peut être générée par l’usage d’alcool, de produits stupéfiants ou des troubles psychiques. L’ensemble de ces causes crée un stress qui peut rendre totalement imprévisibles les réactions de votre agresseur.

N’opposer de résistance que pour vous protéger d’éventuels coups.

Si vous devez vous défendre, ne visez que des zones sensibles comme les yeux, la gorge et les testicules. Ce conseil peut être modulé en fonction de vos moyens physiques. Si vous disposez d’une force de frappe suffisante, les coups au visage peuvent être envisagés. Mais même dans cette éventualité, les coups au corps sont le plus souvent inefficaces pour quelqu’un qui n’est pas très entraîné au combat. C’est encore plus vrai si vous êtes une femme ou si votre agresseur est physiquement plus fort que vous. Ne gaspillez donc pas votre énergie, frappez là où c’est le plus efficace !

Si vous êtes entraîné au sol dans un combat au corps à corps et que vous êtes immobilisé, tentez de vous dégager en griffant les yeux de votre adversaire ou en y enfonçant vos doigts, en mordant ce qui passe à votre portée, en saisissant et en écrasant les testicules. C’est peu élégant, mais ces techniques se sont révélées très efficaces !

Enregistrez dans votre mémoire

tous les détails concernant votre agresseur

Comme on l’a vu ci-dessus, d’une manière générale, le mieux à faire en cas d’agression est de fuir, de partir… mais si malheureusement vous vous faites rattraper, et bien donnez tout ce que vous avez (argent, bijoux, natel, etc… ce n’est que du matériel, votre vie est plus précieuse que les biens !) en prenant bien soin de relever un maximum de détails sur votre ou vos agresseurs. Ceci facilitera le travail de la police pour faire leur recherche et pour un éventuel portrait-robot.

Les éléments importants pour avoir un bon signalement sont : le sexe, la race, l’âge approximatif, la taille, la corpulence, la teinte des cheveux et le type de coupe, les vêtements et leurs couleurs, la présence de lunette, d’un accent, de signes particuliers (cicatrices, tatouage…), la nature des armes utilisées (pistolet, revolver, couteau, bombe lacrymogène), la direction et le moyen de fuite (à pied, en véhicule…).

Après l’agression

Si malheureusement vous avez été victime d’agression ou si vous avez été témoin d’une agression, composez immédiatement le « 117 », le numéro de la police et donnez tous les éléments permettant de vous localiser rapidement comme la ville, la rue, le numéro où vous êtes, de même que votre numéro de téléphone portable. Ensuite il faut déposer plainte.

*************************

Voici maintenant l’email que j’ai reçu et qui est à l’origine de ce texte. Je ne sais pas ce qu’il vaut, s’il est vrai ou pas, mais encore une fois si les conseils ci-dessous peuvent aider quelqu’un, alors pourquoi pas. Je trouve qu’il a de bonnes idées !

CONSEILS UTILES EN CAS D’ATTAQUES OU DE VOLS

CONSEILS DE SECURITE POUR LES FEMMES : A LIRE ATTENTIVEMENT

Après avoir lu ces 9 conseils essentiels, envoyez-les à ceux qui vous tiennent à cœur. Nous ne sommes jamais trop préparées pour affronter les situations dangereuses qui peuvent se présenter.

1. Le coude est la partie la plus solide de notre corps. Si vous êtes assez proche pour vous en servir, allez-y !

2. Inspiré d’un guide touristique à la Nouvelle-Orléans : Si un voleur vous demande votre porte-monnaie ou votre sac à main, NE LUI DONNER PAS EN MAINS PROPRE ! Lancez-le loin de vous. Il y a de fortes chances pour qu’il se précipite sur l’objet au lieu de vous attaquer. PROFITEZ-EN POUR VOUS ÉLOIGNER EN COURANT LE PLUS VITE POSSIBLE !

3. Si vous avez été enfermée dans un coffre de voiture : enfoncez les phares arrière, puis passez votre bras dans l’ouverture et agitez-le frénétiquement. Cela attirera l’attention de tous à l’exception du conducteur. Un conseil qui a déjà sauvé des vies !

4. Dès que vous entrez dans votre voiture : verrouillez les portes et partez ! Les femmes ont tendance à s’asseoir un moment dans leur voiture pour faire leurs comptes, écrire une note, un sms, se remaquiller… après avoir travaillé ou avoir fait du shopping.

NE RESTEZ PAS ASSISE DANS VOTRE VOITURE STATIONNÉE !

Un prédateur peut vous observer et saisir l’occasion de se glisser du côté passager pour vous forcer à le conduire à quelque part un pistolet braqué sur votre tempe. Si un prédateur se trouve déjà dans votre voiture et braque son pistolet sur vous, NE SUIVEZ PAS SES ORDRES ! Je répète : NE SUIVEZ PAS SES ORDRES !

Arrangez-vous plutôt pour endommager votre voiture : choisissez un obstacle et appuyez sur l’accélérateur.

N’ayez pas peur : votre coussin gonflable vous protègera. C’est la personne sur le siège arrière qui encaissera le coup. Dès que votre voiture s’immobilise, sortez et courez. Une solution si vous ne voulez pas qu’on retrouve votre corps dans un endroit perdu.

5. Quelques conseils de prudence dans les stationnements et les garages :

A.) Soyez vigilante. Regardez autour de vous. Inspectez l’intérieur de votre véhicule : le siège arrière, l’espace devant le siège passager avant.

B.) Si vous êtes stationnée à côté d’une camionnette, entrez dans votre voiture de l’autre côté. La plupart des tueurs en série attaquent leurs victimes pendant qu’elles ouvrent la porte de leur voiture pour les entrainer dans leur camionnette.

C.) Observez les véhicules stationnés de part et d’autre de votre voiture. Si vous voyez un homme assis seul, surtout s’il est du côté de votre voiture, peut-être est-il préférable de retourner à votre bureau ou au centre commercial pour demander l’aide d’un garde ou d’un policier pour vous raccompagner.

MIEUX VAUT AGIR AVEC PRUDENCE ! Mieux vaut être paranoïaque que mort !

6. PRENEZ TOUJOURS l’ascenseur au lieu des escaliers. Les cages d’escaliers sont des lieux de crimes parfaits ! Surtout la NUIT !

7. Si un prédateur a une arme à feu, mais ne vous tient pas, COUREZ ! Les chances qu’une balle vous atteigne ne sont que 4 sur 100 et même si c’est le cas, les balles n’atteindront QUE RAREMENT un organe vital. COUREZ si possible en zigzaguant !

8. En tant que femme, nous essayons toujours d’être gentilles :

LAISSEZ LA GENTILLESSE DE CÔTÉ ! Vous risquez d’être violée ou tuée !

Ted Bundy, le tueur en série américain, était un homme beau et bien éduqué. Il comptait TOUJOURS sur la sympathie des femmes afin de les enlever : il marchait avec une cane, il boitait, il demandait de l’aide pour entrer dans son véhicule. Soyez donc toujours prudentes !

9. Rappelez-vous de l’histoire du bébé qui pleure !

Une femme a entendu des pleurs de bébé qui semblaient provenir de sa porte d’entrée. Plutôt que d’ouvrir, elle a appelé la police, car cette situation tard dans la soirée lui semblait bizarre.

La réponse de la police ne s’est pas faite attendre : « Surtout, n’ouvrez pas ! ». Ensuite, il a semblé à cette femme que le bébé avait rampé sous une fenêtre. Elle avait peur que le bébé aille jusqu’à la rue et se fasse heurter par une voiture. De nouveau, le policier lui a dit : « SURTOUT N’OUVREZ PAS ! ».

Il l’informa qu’il était possible qu’un tueur en série essaie d’apitoyer des femmes à l’aide d’un enregistrement de pleurs de bébé pour ensuite pénétrer chez elles. Ce fait restait à vérifier, mais il confirma que la police avait reçu plusieurs appels de femmes qui avaient entendu un bébé pleurer dehors lorsqu’elles étaient seules chez elles la nuit !

S’il vous plaît, N’OUVREZ PAS si vous entendez des pleurs de bébé !

Ce courriel devrait être pris au sérieux parce que l’histoire des pleurs de bébé a été mentionnée dernièrement à la télévision américaine lors du programme « America‘s Most Wanted » qui parlait d’un tueur en série en Louisiane.

Un dernier conseil : Ne crier jamais « À l’aide ! », mais plutôt « AU FEU ! ». Les gens vont sortir pour le feu, mais rarement pour aider. Ça peut aussi désarçonner l’agresseur, il se demandera s’il a affaire à un fou ou à une folle et il pourrait bien vous lâcher sur place.

******************

Voilà, je ne sais pas qui a écrit ce document que j’ai reçu, s’il est véridique ou pas, n’empêche qu’il comporte des renseignements intéressants à se rappeler le jour où malheureusement cela nous arriverait. Nous vivons dans un monde violent où maintenant tout est possible, où la phrase « Ça n’arrive qu’aux autres » n’est plus du tout d’actualité !

 ooo

En ce qui me concerne en 2012, ça n’a pas été triste. En effet :

– A Genève quelqu’un a sectionné en 2 la lanière de mon sac à main que j’avais en bandoulière autour de moi pour me voler !

– A Montreux quelqu’un a forcé la portière arrière de ma voiture (une vieille Opel break) pour la voler ou fouiller à l’intérieur !

– Quelqu’un a réussi à me voler à mon insu le code de ma carte MasterCard et depuis un bancomat à Bangkok en Thaïlande a retiré 1’000 francs suisses sur mon compte bancaire ! Les recherches de la société Mastercard n’ont rien donné, personne ne peut me dire où j’ai été piégée : dans un bancomat, un restaurant, une boutique, sur un marché… ? En Suisse, en France… ? C’est un mystère et ça le restera ! Mais en tout cas c’est fort désagréable !!!

– Quelqu’un a usurpé 2 fois mon identité sur internet pour escroquer des gens !

La 1ère fois il (ou elle) après avoir volé des photos de moi sur mon site, a créé une fausse adresse email avec mon nom et mon prénom sur hotmail.fr, puis a contacté plusieurs internautes dans différents pays en se faisant passer pour moi et en leur proposant un héritage pour les escroquer. Ce sont des internautes qui m’ont contacté par email pour me demander si c’était vrai que j’allais leur donner un héritage ! J’ai dû déposer plainte à la police pour me protéger !!!  

La 2ème fois il (ou elle) après avoir volé à nouveau des photos de moi sur mon site les a utilisées pour se créer un profil bidon sous un autre nom dans différents sites de réseaux sociaux. Il (ou elle) demande de l’argent pour créer une fondation d’aide pour les malades, les pauvres et les familles à problèmes. Ce sont de nouveau des internautes qui m’ont contacté pour savoir si c’était vrai ! J’ai redéposé plainte pour me protéger et cette fois la police criminelle sur internet a découvert que c’était une arnaque à l’africaine.   

5 fois piégée en 1 année… ça fait quand même beaucoup !!! Là, j’en ai un peu marre !!! Mes mésaventures prouvent bien en tout cas que désormais on est tous concernés, oui, aujourd’hui personne n’est à l’abri !

Pour terminer ce texte, j’aimerais encore rajouter quelques conseils judicieux que j’ai lu sur internet et qui, si on les respecte, devraient nous éviter bien des problèmes. Eh oui, avec la situation de crise que l’on vit et qui ne va pas aller en s’améliorant (du moins pour l’instant…), on va devoir changer nos habitudes, restez vigilant et apprendre à devenir prudent ! Pas facile, mais absolument nécessaire !

– Ne pas s’isoler le soir ou la nuit dans des endroits à risques comme les parkings, les rues sombres, les lieux dits sensibles !

– Dans les parkings souterrains restez toujours au 1er étage, ne descendez pas au 2ème ou au 3ème étage !

– Eviter de mettre des objets de valeur (bijoux en or, natel dernier cri, appareil photo en vogue, sac à main de marque, etc…) à la vue de tout le monde !

– Dans votre sac ne mettez que ce qui n’a pas de valeur ! Surtout jamais trop d’argent sur soi !

– Eviter de prendre votre ordinateur avec vous lorsque vous êtes à pied ou alors dissimulez-le bien dans un sac à dos (ordinaire) !

– Ne retirez pas d’argent à un distributeur la nuit !

– Verrouillez les portières de votre voiture lorsque vous roulez !

– Dans votre voiture ne posez jamais votre sac à main sur le siège passager à la vue de tout le monde !

– Au magasin ne posez jamais votre sac à main dans votre caddie de commissions !

– Lorsque vous êtes chez vous fermez votre porte d’entrée à clé !

– Lorsque vous descendez à la cave ou à la boîte aux lettres, fermez aussi toujours votre porte à clé !

– Attention aux pickpockets dans les magasins, les marchés, les gares, les arrêts de bus et les aéroports !

Voilà en espérant que tout va bien se passer pour nous en 2013, qu’on n’aura aucun problème de vol, cambriolage, agression ou usurpation  d’identité, je vous souhaite tout le meilleur et vous dis à tout bientôt pour de nouveaux textes !

Bon courage et faîtes attention à vous !

 

Avril 2013                Marie-Claude Baillif

 

 

 

Share

2 réponses à Conseils en cas d’agression !

  • HALOU A/REZAK dit :

    Bonjour, merci pour tous ces conseils qui nous serons sans nul doutes utiles au quotidien ! je prends beaucoup de plaisir à lire tes textes chère Marie Claude ! Merci encore .

  • Basso dit :

    De bleu ça fout les boules de lire tout ça!!! Mais tu m’as appris 2-3 bons trucs 🙂 Merci de partager tes expériences avec nous. Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *