Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 0
  • Last 30 days: 2 429
  • Online now: 0

Belles Phrases no 8 ou citations de Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela !

Lorsque je ressens le besoin de me booster, de me motiver, ce que j’adore faire, c’est lire des belles citations, des proverbes et des dictons. Je trouve qu’ils ont un pouvoir, une force, une justesse de ton qui me parle et me transporte. Quand je les lis, je me sens toujours bien après… Ils sont un coup de fouet, un moteur pour nos âmes et nos esprits !

Dans cette nouvelle série de BELLES PHRASES, j’ai eu envie de réunir celles dites par 3 grands hommes, 3 belles personnes remplies de sagesse, d’amour et d’humanité, j’ai nommé Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela !

Sachant ce qu’ils ont vécu, ce qu’ils ont dû endurer, leurs paroles sont des perles, des exemples à suivre, des modèles à respecter !!! Ils sont une référence !

******************

Gandhi

Né le 2 octobre 1869 à Porbandar en Inde, cet avocat qui a fait ses études de droit en Angleterre fut l’un des plus importants guides spirituels de l’Inde et du mouvement pour l’indépendance de ce pays. Grand partisan de la non-violence et de la défense des droits de l’homme, il est mort assassiné le 30 janvier 1948 à New Delhi, la capitale de l’Inde. Il avait 78 ans ! Il fut abattu par balles par un hindou nationaliste alors qu’il se rendait à une réunion de prière. 2 millions d’Indiens assistèrent à ses funérailles.

La grande force de ce petit homme fut sa foi en la méthode du satyagraha (la résistance à la tyrannie à travers la désobéissance civile de masse, le tout fondé sur l’ahimsa, la non-violence). Cette pratique qu’il utilisa en tout premier en Afrique du sud afin que les Indous puissent bénéficier de leurs droits civiques, il en fit ensuite sa pierre de lance en Inde pour libérer le pays du joug des britanniques et lui permettre ainsi de devenir indépendant. Emprisonné plusieurs fois dans ces 2 pays en raison de ses contestations et actions non violentes, il passa en tout 6 ans de sa vie en prison.

Vivant très chichement dans un ashram avec sa femme et ses 4 enfants (4 garçons), il trouvait important de fabriquer lui-même ses vêtements comme le traditionnel dhoti indien avec la matière et les produits de son pays, c’est-à-dire avec du coton filé et un rouet. Le dhoti est une pièce rectangulaire de coton fine d’environ 5 m sur 1,20 m qui en se nouant autour de la taille et entre les jambes forme un pantalon léger pour homme. Militant végétarien, il pratiquait des jeûnes rigoureux sur de longues périodes pour s’auto-purifier, mais également comme moyen de protestation, d’influence et de réforme chez autrui.

Ce pionnier de la non-violence a inspiré de nombreux mouvements de libérations et de droits civiques à travers le monde et a influencé de nombreuses personnalités comme Albert Schweizer, Martin Luther King, Nelson Mandela, Steve Biko, le Dalaï Lama et Aung San Suu Kyi.  

Communément appelé en Inde et à travers le monde le Mahatma Gandhi (Grande Âme) ou Bapu (Père), Gandhi a été reconnu comme le Père de la Nation en Inde. Son anniversaire est devenu une fête nationale. Depuis le 15 juin 2007 ce jour a été déclaré Journée internationale de la non-violence par l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Le Time Magazine  a nommé Gandhi la Personnalité de l’année en 1930 et la 2ème Personnalité du siècle derrière Albert Einstein en 1999. Il a été nommé au Prix Nobel de la paix en 1937, 1938, 1939, 1947 et 1948 sans jamais l’obtenir. Plus tard, certains membres du comité ont regretté publiquement que le prix ne lui ait jamais été accordé. En 1989 le président du comité dira, au cours de la remise du prix au Dalaï lama, que le prix est remis en partie à la mémoire du Mahatma Gandhi.

Son nom était Mohandas Karamchand Gandhi.

******************

Voici maintenant pêle-mêle des phrases dites ou écrites par Gandhi

P1110414  ii   3

******************

« En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur ! »

******************

« La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu’au plus fort ! »

******************

« Appeler les femmes « le sexe faible » est une diffamation; c’est l’injustice de l’homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes ! »

******************

« Il vaut mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver de paroles que trouver des mots sans y mettre son cœur ! »

******************

« Si un homme atteint le cœur de sa propre religion, il atteint également le cœur des autres religions ! »

******************

« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents ! »

******************

« La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre ! »

******************

« Donner un verre d’eau en échange d’un verre d’eau n’est rien ; la vraie grandeur consiste à rendre le bien pour le mal ! »

******************

« La vie sans religion est une vie sans principe et une vie sans principe est comme un bateau sans gouvernail ! »

******************

« Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir ! »

******************

« On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités ! »

******************

« Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses ! »

******************

« Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité ! »

******************

« Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point ! »

******************

« Qu’importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but ! »

******************

« Colère et intolérance sont les ennemis d’une bonne compréhension ! »

******************

« Le bonheur, c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles ! »

******************

« Si l’on pratique œil pour œil, dent pour dent, le monde entier sera bientôt aveugle et édenté ! »

******************

« Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu’il a ! »

******************

« C’est une erreur de croire nécessairement faux ce que l’on ne comprend pas ! »

******************

« A l’instant où l’esclave décide qu’il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent ! »

******************

« La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée ! »

******************

« La véritable éducation consiste à tirer le meilleur de soi-même. Quel meilleur livre peut-il exister que le livre de l’humanité ? »

******************

« La non-violence est mon premier article de foi. C’est aussi le dernier article de mon credo ! »

******************

« Il faut être fier d’avoir hérité de tout ce que le passé avait de meilleur et de plus noble. Il ne faut pas souiller son patrimoine en multipliant les erreurs passées ! »

******************

« Il y a bien assez sur cette terre pour les besoins de tous, mais pas assez pour l’ambition de chacun ! »

******************

« Le fatalisme a des limites. Nous devons nous en remettre au sort uniquement lorsque nous avons épuisé tous les remèdes ! »

******************

« A chaque fois que vous êtes dans le doute, faites le test suivant : souvenez-vous de la personne la plus pauvre et la plus faible que vous ayez rencontrée dans votre vie et demandez-vous si ce que vous vous apprêtez à faire lui sera d’une quelconque utilité ! »

******************

Martin Luther King

Né le 15 janvier 1929 à Atlanta (en Géorgie), Martin Luther King (MLK), ce fils et petit-fils de pasteur, est devenu l’un des plus grands défenseurs des droits de l’homme et de la paix de ce siècle. Elevé dans une société régie par la ségrégation raciale (au sud des Etats-Unis), il a très vite lutté en faveur de l’intégration des Noirs dans la société américaine. Son action a commencé en 1955 lors de l’affaire du boycott des transports publics de Montgomery et s’est poursuivi dans la revendication des droits civiques pour tous.

Dans les bus publics de l’époque les 4 premiers rangs étaient réservés aux Blancs. Les Noirs, qui représentaient pourtant le 75 % des utilisateurs, devaient eux se mettre à l’arrière du bus. Ils pouvaient néanmoins s’asseoir dans la zone centrale jusqu’à ce que des Blancs en aient besoin. Ils devaient alors soit céder leur place et aller vers le fond, soit quitter le bus. Si les places centrales étaient occupées, les Noirs devaient tout de même acheter leur billet à l’avant, mais devaient ressortir avant de rentrer de nouveau par la porte arrière du bus afin de rejoindre les emplacements qui leur étaient destinés. C’est le refus un jour de Rosa Parks (une couturière de 42 ans), alors assise sur une place centrale, de se lever pour laisser sa place à un passager blanc qui venait d’arriver, qui a réveillé les consciences. En effet, c’est suite à son arrestation par la police et à son amende de 15 dollars que Martin Luther King (alors âgé de 26 ans) à lancer une campagne de protestation et de boycott contre les bus de Montgomery. Il voulait montrer au gouvernement l’injustice faite aux Noirs de ce pays. Le boycott dura 381 jours. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême a cassé les lois ségrégationnistes dans les bus les déclarants anticonstitutionnels.

Arrêté, injurié, menacé de mort, sa maison dynamitée, Martin Luther King n’a jamais cessé de prôner la non-violence et ceci dans toutes ses formes de combat : rassemblements, marches (celle de Washington a réuni plus de 250 000 marcheurs de la paix !), sit-in (manifestations pacifiques constituées de personnes assises par terre sur la voie publique) et désobéissance civile.  

En 1964, à 36 ans, il a été le plus jeune lauréat à recevoir le Prix Nobel de la paix. Grâce à sa lutte non-violente pour les droits civiques et sociaux des Noirs, Martin Luther King a joué un rôle majeur pour l’émancipation des Afro-américains et de la prise de conscience de l’injustice de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Dans son discours « I have a Dream » où il imagine que ses « 4 jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par la couleur de leur peau, mais par le contenu de leur personne », il appelle à la fraternité entre Noirs et Blancs. Ce discours, devenu célèbre à travers le monde, est un véritable hymne à la solidarité et à l’espoir d’entente entre toutes les communautés. Il a d’ailleurs été repris par Barack Obama lors de sa campagne électorale et suite à sa 1ère investiture le 4 novembre 2008 en tant que premier Noir américain à être élu président des États-Unis ! (Je me rappelle que ce jour-là j’étais tellement heureuse… que j’ai pleuré de joie !).

Le 4 avril 1968 à 18h01, Martin Luther King a été assassiné par un ségrégationniste blanc sur le balcon du Lorraine Motel à Memphis dans le Tennessee. Il avait 39 ans. Il a été abattu par une balle dans la gorge. 5 jours plus tard, le président de l’époque Lyndon Baines Johnson a déclaré un jour de deuil national en l’honneur de Martin Luther King (le premier pour un Afro-Américain). 300 000 personnes ont assisté à ses funérailles.

À la demande de sa veuve, c’est Martin Luther King lui-même qui fit sa propre oraison funèbre avec son dernier sermon « Drum Major » enregistré à l’Ebenezer Baptist Church. Dans ce sermon, il demandait qu’à ses funérailles aucune mention de ses honneurs ne soit faite, mais qu’il soit dit qu’il avait essayé de « nourrir les affamés », « habiller les nus », « être droit sur la question du Viêt Nam » et « aimer et servir l’humanité ». À sa demande, c’est son amie Mahalia Jackson qui a chanté son hymne préféré Take My Hand, Precious Lord. Il avait 4 enfants, 2 filles et 2 garçons. Son assassinat, selon certaines sources, serait attribué à un complot organisé par le FBI de l’époque.

D’après le biographe Taylor Branch l’autopsie de Martin Luther King a révélé que bien qu’il ne soit âgé que de 39 ans, son cœur paraissait celui d’un homme de 60 ans montrant physiquement l’effet du stress de 13 ans dans le mouvement des droits civiques. Entre 1957 et 1968, il a voyagé sur plus de 9,6 millions de kilomètres, parlé en public plus de 2 500 fois, été arrêté par la police plus de 20 fois et agressé physiquement au moins 4 fois.

Outre sa lutte pour les droits civiques et sociaux des Noirs américains, pour la paix et contre la pauvreté, Martin Luther King s’est opposé également vivement contre la guerre du Viêt Nam.

A titre posthume il a reçu en 1977 la médaille présidentielle de la liberté par Jimmy Carter, en 1978 le prix des droits de l’homme des Nations Unies, en 2004 la médaille d’or du Congrès et il est considéré à l’heure actuelle comme l’un des plus grands orateurs américains au même titre que Abraham Lincoln et John Fitzgerald Kennedy ! Ses discours sont devenus historiques ! Depuis 1986, le Martin Luther King Day est un jour férié aux États-Unis.

En 2006 plus de 730 villes des États-Unis avaient une rue au nom de Martin Luther King. Depuis il y en a eu de nombreuses nouvelles autres à travers le monde. Martin Luther King est une des personnalités les plus admirées de l’Histoire américaine. Inspiré par Gandhi, il a influencé les mouvements des droits de l’homme en Afrique du Sud.

Voici maintenant pêle-mêle des phrases dites ou écrites par Martin Luther King

4 5 6

******************

« La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis ! »

******************

« Ce qui compte chez un homme, ce n’est pas la couleur de sa peau ou la texture de sa chevelure, mais la texture et la qualité de son âme ! »

******************

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ! »

******************

« A la fin nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis ! »

******************

« La haine trouble la vie ; l’amour la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie ; l’amour la rend lumineuse ! »

******************

« Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons ! »

******************

« L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut ! »

******************

« L’homme bon ne regarde pas les particularités physiques, mais sait discerner ces qualités profondes qui rendent les gens humains et donc frères ! »

******************

« La non-violence est une arme puissante et juste qui tranche sans blesser et ennoblit l’homme qui la manie. C’est une épée qui guérit ! »

******************

« J’ai le rêve qu’un jour mes quatre enfants vivront dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour leur caractère ! »

******************

« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui ! »

******************

« Une loi ne pourra jamais obliger un homme à m’aimer, mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher ! »

******************

« Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité ! »

******************

« La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour ! »

******************

« Notre pouvoir scientifique a dépassé notre pouvoir spirituel. Nous savons guider des missiles, mais nous détournons l’homme de sa voie ! »

******************

« Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier ! »

******************

« Tout le monde peut être important, car tout le monde peut servir à quelque chose ! »

******************

« Les barricades sont les voix de ceux qu’on n’entend pas ! »

******************

« Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse ! »

******************

« Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire, c’est l’histoire qui nous fait ! »

******************

« Rien n’est plus tragique que de rencontrer un individu à bout de souffle, perdu dans le labyrinthe de la vie ! »

******************

« Ce n’est qu’en aimant nos ennemis que nous pouvons connaître Dieu et faire l’expérience de sa sainteté ! »

******************

« Une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore trouvé les vertus ! »

******************

Nelson Mandela

Né le 18 juillet 1918 à Mvezo dans la province sud-africaine d’Umtata au Transkei, Nelson Mandela est un homme politique au destin hors du commun !

En effet, d’abord dirigeant historique de la lutte contre l’apartheid, le système politique de ségrégation raciale mis en place dès 1948 par le parti au gouvernement, le Parti nationaliste (des Afrikaners, une minorité de blancs), il devint ensuite à cause de ses nombreuses arrestations et plus de 27 ans et 190 jours de détention, le prisonnier politique le plus célèbre de l’Afrique du sud et du monde ! Soutenu, respecté et admiré par tous les grands mouvements de lutte pour les droits de l’homme, l’unité, la paix et la justice pour tous, il est devenu au fil des années le symbole de la lutte pour l’égalité raciale en Afrique du sud et dans le monde entier.

Son histoire a commencé en 1944 suite à son adhésion à l’ANC (le Congrès national africain), un parti politique de défense des droits et des intérêts des Noirs en Afrique du sud. Lui et ses partisans n’arrivaient plus à tolérer l’injustice de la ségrégation raciale faite par une minorité de Blancs contre une majorité de Noirs. Devenu avocat, il a d’abord lutté de façon non violente contre les lois de l’apartheid. Mais, comme en 1960 le gouvernement a interdit l’ANC d’exercer et que son combat pacifique ne donnait aucun résultat, il a fondé et dirigé dès 1961 la branche militaire de l’ANC (le Umkhonto we Sizwe). Après avoir mené plusieurs campagnes de sabotage contre des installations publiques et militaires, Nelson Mandela fut arrêté par la police sud-africaine le 12 juillet 1963 (sur indication de la CIA) et condamné lors du procès de Rivonia à la prison à vie et aux travaux forcés à perpétuité.

Sur ses 27 ans et 190 jours de détention, il a passé 18 ans à la tristement célèbre prison de Robben Island au large de la ville du Cap. Les conditions de vie dans cette prison étaient très dures. L’île mesurait 3,3 km de long sur 1,9 km de large. Les prisonniers étaient séparés selon leur couleur de peau. C’était les prisonniers noirs qui recevaient les plus petites rations. Les prisonniers politiques, dont faisait partie Nelson Mandela, étaient séparés des criminels de droit commun et avaient encore moins de droits. Comme Nelson Mandela était un prisonnier de classe D (la plus basse classe), il n’avait droit qu’à un visiteur et une lettre tous les 6 mois. Cette lettre il la recevait bien souvent beaucoup plus tard et suite à la censure de la prison, elle était dans la plupart des cas devenue illisible. Pour se laver il n’avait droit qu’à de l’eau de mer froide et pour dormir sa cellule était minuscule et rudimentaire.

Sur l’île, Nelson Mandela a dû effectuer ses travaux forcés dans une carrière de chaux. Les prisonniers y étaient victimes de kératite due à la poussière et à la lumière. Nelson Mandela a dû d’ailleurs se faire opérer du canal lacrymonasal. Il a également attrapé la tuberculose. Lorsqu’ils le pouvaient les prisonniers s’échangeaient leurs connaissances dans ce qui est devenu au fil des ans « l’université Mandela », parlant aussi bien politique que de William Shakespeare. Pour les encourager lorsque leur moral n’allait pas (leurs conditions de détention étaient extrêmement difficiles), Nelson Mandela leur récitait son poème préféré Invictus (Invaincu) de William ErnestHenley qui dit entre autre Je suis le capitaine de mon âmeJe suis le maître de mon destin !

Quand ils n’allaient pas à la carrière, Nelson Mandela et les autres détenus devaient casser des cailloux dans une des cours de la prison avec des cadences éprouvantes. Même si Robben Island était un lieu pour briser la volonté des prisonniers politiques, celle de Nelson Mandela n’a jamais plié, au contraire, elle s’est renforcée durant sa détention. Selon le témoignage d’Amhed Kathrada, un de ses codétenus, Nelson Mandela n’a jamais accepté de traitement de faveur que ce soit pour le travail ou les vêtements. Il a mené plusieurs actions de contestation avec les autres prisonniers dont des grèves de la faim. Il refusait par exemple d’appeler les gardes sous le nom de baas (patron) comme ces derniers l’exigeaient.

Suite aux nombreuses pressions internationales et à l’embargo décrété par les Nations-Unies contre l’Afrique du sud, le 2 février 1990 le Président Frederik Willem de Klerk a annoncé la levée de l’interdiction de l’ANC et de plusieurs autres organisations anti-apartheid, ainsi que la libération prochaine et sans condition du prisonnier politique le plus longtemps incarcéré, Nelson Mandela.

Ce dernier fut libéré 9 jours plus tard le 11 février 1990. L’événement fut d’une telle ampleur qu’il fut retransmis en direct dans le monde entier. Ce jour-là Nelson Mandela fit un discours depuis le balcon de l’hôtel de ville du Cap. Il y déclara son engagement pour la paix et la réconciliation avec la minorité blanche du pays, mais a annoncé aussi clairement que la lutte armée de l’ANC n’était pas terminée. Il dit également que son objectif principal était de donner à la majorité noire le droit de vote aussi bien aux élections nationales que locales et que s’il était là devant eux, ce n’était non pas comme un prophète, mais comme un humble serviteur du peuple !

15 jours plus tard, le 26 février 1990, pour pacifier les relations entre son parti l’ANC et le gouvernement, mais aussi pour apaiser la rivalité entre l’ANC et l’Inkhata zoulou (un parti pour la liberté qui a fait de nombreuses victimes), il a demandé à ses partisans de jeter dans la mer leurs fusils, leurs couteaux et leurs machettes. L’heure des négociations entre Noirs et Blancs était arrivée.

En juillet 1991 Nelson Mandela devint le président de l’ANC et en 1994 suite aux premières élections non raciales du pays, le premier président noir à être élu en Afrique du Sud !!! Il fut président de 1994 à 1999.

En 1994 Nelson Mandela a reçu le prix Nobel de la paix. Depuis 2005 suite au décès de son fils pour sida à l’âge de 54 ans, il a créé une association pour la lutte contre cette maladie. Impliqué par la suite dans plusieurs associations contre la pauvreté et le sida, il a été élevé au rang de Patrimoine commun de l’humanité. Devenu une personnalité mondialement écoutée au sujet des droits de l’homme, il est salué comme le père d’une Afrique du Sud multiraciale et démocratique, qualifiée de « Nation arc-en-ciel », même si le pays reste confronté à de graves problèmes d’inégalités économiques, de tensions sociales et de replis communautaires.

Son nom tribal est Madiba. Nelson Mandela a aujourd’hui 94 ans. Il s’est marié 3 fois et a eu 5 enfants.

******************

Voici maintenant pêle-mêle des phrases dites ou écrites par Nelson Mandela

6 7 8

******************

« La liberté sans le civisme, la liberté sans la capacité de vivre en paix, n’est absolument pas la vraie liberté ! »

******************

« L’oppresseur doit être libéré tout comme l’oppressé. Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l’étroitesse d’esprit ! »

******************

« Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ! »

******************

« Un cordon ombilical impossible à couper relie les noirs d’Afrique du sud et les noirs d’Amérique, car nous sommes tous des enfants d’Afrique ! »

******************

« Je suis très strict sur les questions de ponctualité, non seulement parce que je pense qu’il s’agit d’un manque de respect envers la personne que vous allez voir mais aussi pour lutter contre le stéréotype occidentale selon lequel les africains seraient toujours en retard ! »

******************

« Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement atteint la liberté d’être libres ! »

******************

« Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté. L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité ! »

******************

« J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité. Personne ne nait en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion ! »

******************

« Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès ! »

******************

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant ! »

******************

« Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre ! »

******************

« Il semble que le destin des combattants de la liberté soit d’avoir des vies personnelles instables ! »

******************

« Je n’ai jamais accordé beaucoup d’importance aux récompenses personnelles. On ne devient pas combattant de la liberté en espérant remporter des récompenses… Je suis à votre service. Ce qui compte, ce ne sont pas les individus mais le collectif ! »

******************

« Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi et cet ennemi devient votre associé ! »

******************

 

Si vous aimez ce genre de Belles Phrases, j’en ai écrit plein d’autres. Pour les voir, il faut cliquer sur les titres.

Belles Phrases no 1                Belles Phrases no 2                Belles Phrases no 3

Belles Phrases no 4                Belles Phrases no 5                Belles Phrases no 6

Belles Phrases no 7                Belles Phrases no 9

 

Juin 2013                 Marie-Claude Baillif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share

8 réponses à Belles Phrases no 8 ou citations de Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *