Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 016
  • Last 7 days: 9 556
  • Last 30 days: 46 838
  • Online now: 0

2013 : J’ai testé pour vous ! Le barrage de la grande Dixence !

Toujours adepte de nouvelles balades, de nouvelles découvertes, cette fois mon choix et mon envie se sont portés sur le barrage de la grande Dixence en Suisse.

Situé au cœur du Valais dans le val d’Hérens à 40 km de Sierre, ce barrage est le plus haut barrage-poids du monde et le plus massif d’Europe. Construit à 2 365 m d’altitude, il recueille et stocke les eaux de la rivière Dixence, ainsi que les eaux des 35 glaciers des alentours depuis les confins du Mattertal (région de Zermatt) jusqu’au Val d’Hérens pour ensuite produire de l’énergie hydraulique.

01

Le mur du barrage depuis le parking du bas

02

Vue sur le lac des Dix et les Alpes valaisannes depuis le haut du barrage

La construction de cet imposant barrage dura 10 ans de 1951 à 1961. A l’époque ce chantier était titanesque, il fut un véritable défi technologique à réaliser. En effet, cela représentait des milliards d’heures de travail dans des conditions extrêmes vu l’altitude et la météo capricieuse qui régnait à cet endroit. A part les 2 mois d’été (juillet – août) où là le temps était clément, ce n’était que froid, neige et vent qui sévissaient et qui rendaient le travail des ouvriers encore plus difficile. Les hommes qui se sont attaqués à cet ouvrage gigantesque venaient de toute la suisse, il y avait aussi beaucoup d’italiens du nord. Tous ces travailleurs de l’extrême vivaient sur place à l’année et se relayaient 24h sur 24 pour creuser, dynamiter, construire et bâtir ce barrage-poids le plus haut du monde.

Un barrage-poids est un barrage dont la propre masse suffit à résister à la pression exercée par l’eau. Ce sont des barrages souvent relativement épais dont la forme est généralement simple. Leur section s’apparente dans la plupart des cas à un triangle rectangle. On compte 2 grandes familles de barrage-poids : les barrages poids-béton et les barrages en remblais. Le barrage de la Grande Dixence est barrage en béton.

Le 22 septembre 1961 après 10 ans de dur labeur, de ténacité et de courage, le barrage fut mis en service. Il fut la fierté de milliers d’hommes et allait permettre à des milliers d’autres d’avoir plus d’électricité pour se chauffer, se nourrir et s’éclairer. On était en plein boum économique, la demande en électricité s’accroissait de jour en jour, elle n’était plus suffisante pour satisfaire tout le monde. La construction de ce barrage était donc cruciale pour fournir de l’énergie à toute la région. Les installations et les autres constructions en annexe du barrage se sont poursuivies jusque dans les années 1966-1967 avec notamment des stations de pompages et des usines qui permettaient d’atteindre un plafond de production. En 1968, ce ne sont pas moins de 1 600 millions de kWh qui ont été produits dont 85 % en hiver.

Depuis sa mise en eau en 1961 le barrage de la Grande Dixence a cumulé les records. Il y a tout d’abord la hauteur de son mur, 285 mètres, qui reste à ce jour inégalée ! Son poids, 15 millions de tonnes, il est plus lourd que la grande pyramide de Khéops en Egypte ! Son volume de béton coulé : il y a 6 millions de m3 de béton qui ont été versés entre les montagnes ! Avec une quantité identique de béton, on aurait pu construire un mur de 1,5 mètre de hauteur et 10 centimètres de largeur qui ferait le tour de la terre au niveau de l’équateur ! Son volume de réservoir d’eau est de 400 millions de m3 chaque année ! Les eaux accumulées des 35 glaciers et de la rivière la Dixence s’appelle le lac des Dix. Il mesure 5,3 km de long. On peut le longer d’un côté grâce à un petit chemin en terre battue. Les vues sur le barrage, le lac des Dix, les sommets environnants et les glaciers sont magnifiques ! Elles sont un régal pour les yeux !

A sa base, la largeur du mur du barrage est de 200 mètres. Au sommet, il « s’affine » pour atteindre 15 mètres. Pour assurer l’étanchéité du sol de fondation, le voile d’injection qui entoure le barrage est de 200 mètres de profondeur. Sur chacune des rives de la vallée, il déborde de 100 mètres. Toutes ses structures sont vérifiées régulièrement, car s’il venait à céder pour une raison ou pour une autre (défaut de construction, de maintenance ou de contrôle, fissure, accidents de terrain, mouvements ou glissements,  tremblement de terre, bombe…), ce serait une véritable catastrophe nationale qui engendrerait des milliers de morts avec des dégâts considérables. Avec 400 millions de m3 d’eau qui se déverseraient soudainement, cela noierait toute la vallée du Rhône jusqu’à Lausanne. Un vrai désastre auquel il vaut mieux ne pas penser !!!

Un barrage n’est pas un simple mur plus ou moins solide. Il n’est pas inerte et fait l’objet de surveillance sismologique et technique importantes. L’ouvrage vit, travaille et se fatigue en fonction des efforts auxquels il est soumis.

Pour aller au barrage de la Grande Dixence en voiture, il faut aller jusqu’à la ville de Sierre, puis bifurquer en direction du val d’Hérens. Le barrage se trouve au fond du val. La route est très belle, les paysages magnifiques. Arrivées au pied du barrage, la vue sur le mur de retenue d’eau est très impressionnante. Eh oui, le mur en impose ! Les personnes valides doivent laisser leur voiture dans le parking du bas et monter à pied jusqu’à la station des télécabines ou s’ils le désirent jusqu’en haut du barrage. Il y a un petit sentier qui serpente. Pour nous, personnes handicapées, nous avons un avantage, nous pouvons nous rendre en voiture jusqu’en haut de la montée dans un parking spécialement réservé pour nous et proche des télécabines. En ce qui concerne ces dernières, elles sont tout-à-fait accessibles. Il y a juste une petite marche pour rentrer à l’intérieur, mais le personnel nous aide volontiers. Pour accéder aux télécabines, il existe depuis 2 ans un lift qui nous y emmène. C’est super !

03

Voici les télécabines qui nous emmènent en haut du barrage

Une fois en haut sur le couronnement du barrage, on est à 2 365 m d’altitude. La vue sur le barrage, le lac des Dix et les montagnes d’un côté, sur le val d’Hérens de l’autre est tout simplement remarquable !!! Pour en savoir plus sur l’historique, le fonctionnement et les données techniques du barrage, il y a toute une série de panneaux didactiques. On apprend par exemple que la longueur du mur du barrage est de 748 m, qu’on peut le traverser de gauche à droite sans problèmes, que l’épaisseur de son béton à la base est de 195 m et que celle à son sommet est de 15 m, qu’il y a 32 km de galeries à l’intérieur du barrage et 100 km de tunnels d’acheminement pour l’eau, que les eaux du barrage proviennent de 35 glaciers et 80 chutes d’eau. C’est très impressionnant !!!

04

Différentes vues sur le mur du barrage et la retenue d’eau appelée le lac des Dix

05

06

07

08

Après que mes 2 aides de vie, Fabienne et Fatya, aient mangé leur pique-nique, nous sommes parties nous promener sur le chemin qui longe le barrage tout au bord du lac des Dix. Cette magnifique balade fait 5,3 km de long. Elle traverse plusieurs tunnels creusés dans la roche, c’est génial !!! Les plus longs sont éclairés, les plus courts se trouvent dans la pénombre. C’est extraordinaire !!!

09

Vues sur le lac des Dix, les chutes d’eau, les sommets enneigés et les tunnels creusés à travers les rochers

10

11

12

13

14

15

16

17

Quelques fois par-ci, par-là des plaques de neige. Ici avec Fatya

18

19

20

Moment de contemplation avec Fabienne

21

Le panorama est grandiose, le chemin pas toujours facile, car par endroit il est rempli de cailloux et de pierres tombées des rochers. On a entendu plusieurs fois des cris ressemblants à ceux des marmottes, mais on n’en n’a pas vues. Par contre on a vu 2 bouquetins, une maman et son petit, qui traversaient les rochers au loin. C’était formidable !!! On était toute heureuse !!! Il y a un autre sentier que l’on peut prendre depuis le départ du barrage, c’est le « sentier des bouquetins ». Comme il est tout en pente et grimpe haut dans les rochers, on ne l’a pas pris.

D’avoir pu monter sur ce géant de béton, sur ce colosse gigantesque construit au milieu d’un paysage de montagne spectaculaire a été une excursion fantastique, j’ai adoré !!!

Aujourd’hui la production d’électricité de l’entreprise Grande Dixence S.A. représente le 5ème de l’énergie d’accumulation en Suisse. La société peut produire, à la demande, de l’énergie de pointe et de super pointe. La puissance totale du barrage est de 2 069 MW, soit l’équivalent de 2 centrales nucléaires. Il approvisionne en électricité 17 cantons.

Tous les aménagements du complexe de la Grande Dixence sont ouverts au public. De la mi-juin à la fin septembre il y a 4 visites guidées « sons et lumières » par jour qui sont organisées pour visiter les entrailles du barrage. Elles ne sont malheureusement pas accessibles en chaise roulante, il y a trop d’escaliers. Ces visites guidées sont payantes, la réservation se fait le jour même à l’accueil. Elles permettent de parcourir 1 km de galeries (sur les 32 km existant). A l’intérieur du barrage, il ne fait que 6°C, les habits chauds sont vivement recommandés. Ces visites durent 1 heure.

On peut également visiter un pavillon d’exposition permanente (accessible en chaise roulante) dans lequel on peut voir un film documentaire sur l’histoire de la construction du barrage, des photos témoins de cette formidable épopée, des panneaux explicatifs où se trouve une multitude d’informations intéressantes. J’ai trouvé très émouvant et très poignant de pouvoir voir et se rendre compte de ce qu’ont été ces 10 années de dur labeur, de tâche monstrueuse pour édifier à l’époque un tel barrage !!! Je tire mon chapeau à tous ces hommes qui à la sueur de leur front ont bâti ce chef-d’œuvre !!!

Le 28 septembre 2011, le barrage de la Grande Dixence a reçu le Prix du « International Milestone Concrete Dam Project » décerné par le Comité International des Grands Barrages (ICOLD), le Comité National Chinois des Grands Barrages (CHINCOLD), ainsi que par la Société des Barrages des Etats-Unis (USSD) qui récompensent les ouvrages les plus significatifs en matière de barrages en béton dans le monde ! Le barrage Hoover aux Etats-Unis, celui des Trois-Gorges et d’Ertan en Chine, de même que celui d’Itaipu au Brésil et au Paraguay ont également été primés.

Avant la construction du barrage de la Grande Dixence en 1950, il existait au même endroit un autre barrage, celui de la Dixence. C’était un barrage voûte construit dans les années 1930. Ce barrage fut noyé lors de la mise en eau du barrage de la Grande Dixence. On peut encore l’apercevoir lorsque le niveau du lac est bas.

Si vous aimez les grandes œuvres, les constructions humaines monumentales, alors allez voir le barrage de la Grande Dixence, vous ne serez pas déçu ! Cette balade est tout simplement magnifique et vaut le déplacement !!! Je vous la conseille vivement !

 

J’ai créé un diaporama avec les autres photos de mon excursion au barrage de la Grande Dixence. Pour voir ce diaporama, veuillez cliquer ici.

 

 

 

                                 Août 2013                      Marie-Claude Baillif

 

 

Share

2 réponses à 2013 : J’ai testé pour vous ! Le barrage de la grande Dixence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *