Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 0
  • Last 30 days: 0
  • Online now: 0

2013 : J’ai testé pour vous ! Le Glacier d’Aletsch !

01

Fan de défis en tout genre, pour cette année 2013 j’ai eu envie de m’attaquer à un must… voir le célèbre glacier d’Aletsch ! Pour ce faire, j’avais 3 choix :prendre une télécabine à Moosfluh depuis le village de Riederalp, au Bettmerhorn depuis le village de Bettmeralp ou à l’Eggishorn depuis le village de Fiesch. J’ai choisi d’aller dans le très beau village de montagne de Bettmeralp et de monter au Bettmerhorn.

Pour réaliser cette excursion très prisée des suisses et des touristes du monde entier, j’ai dû bien évidemment demander l’accord de ma pneumologue, car pour pouvoir monter au glacier d’Aletsch depuis Bettmeralp, je devais prendre la télécabine qui grimpe au Bettmerhorn à 2 647 m d’altitude. Une belle hauteur pour quelqu’un qui comme moi souffre d’une insuffisance respiratoire grave et a un respirateur branché 24h sur 24 ! Ma pneumologue respectant mes choix et admirant mon m’audace m’a donné son feu vert en me précisant bien sûr que si ça n’allait pas, que si je ressentais le moindre problème respiratoire ou autre, je devais bien évidemment redescendre immédiatement. Le fait de me faire une entière confiance me rassurait et me faisait très plaisir ! Je trouvais cela génial !

Le lundi 15 juillet dernier je suis donc partie à la découverte du glacier d’Aletsch avec mes 2 fidèles et adorables aides de vie, Fabienne et Fatya.

Situé dans le canton du Valais au sud de la Suisse, le glacier d’Aletsch est avec ses 23,6 km de long (en décembre 2001), 22,7 km (en 2010) le plus long glacier des Alpes Européennes. Depuis 2001, il est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Sa superficie est de 117,6 km2 (128 km2 selon la commission d’évaluation de l’UNESCO).

02

Différentes vues du glacier

03

04

05

Joyau naturel, le glacier d’Aletsch est l’un des plus beaux panoramas de Suisse ! Il est à voir absolument ! Il est entouré au nord par le massif de la Jungfrau, au sud par la vallée du Rhône avec laquelle le glacier communique via les gorges de la Massa, à l’est par le lac Märjelen et à l’ouest par l’Aletschhorn. 9 sommets qui l’entourent ont plus de 4 000 mètres d’altitude.

Majestueux, cet impressionnant et imposant fleuve de glace contient 27 milliards de tonnes de glace, ce qui équivaut à 72,5 millions d’avions jumbo jets !!! Si toute cette glace fondait, l’eau obtenue suffirait à ravitailler en eau tous les habitants de la Terre durant 6 ans à raison de 1 litre d’eau par jour et par personne !!! En ce qui concerne l’épaisseur de sa couche de glace, elle est énorme. En effet, selon des mesures effectuées par l’Ecole polytechnique fédérale de Zürich, le glacier d’Aletsch dans sa partie supérieure mesure jusqu’à 900 mètres de profondeur, alors que dans sa partie inférieure, la glace n’est que de 150 m d’épaisseur !!! Pour ce qui est de son déplacement, la partie centrale du glacier d’Aletsch avance d’environ 200 m par an. Dans sa partie finale, à la hauteur de la forêt d’Aletsch, la vitesse d’écoulement du glacier est de 90 m par année, ce qui est énorme !!! Le calcul de l’âge de la glace à la fin de son parcours serait selon différentes analyses d’environ 620 ans !!! Impressionnant !!!

Pour y accéder, on est allée à Betten à 14 km de Brig. Là, nous avons dû laisser la voiture dans un grand parking réservé à cet effet. Une fois pris notre pique-nique, nos pulls et nos écharpes (eh oui, à 2 647 m d’altitude, il peut vite faire froid…), nous avons pris un ascenseur pour nous rendre à la station de téléphérique de Betten. Là, un premier téléphérique de 50 places nous a transportées au joli village de Bettmeralp à 1 938 m d’altitude. Nous avons traversé le village à pied, pris quelques photos, puis après une montée raide d’environ 10 minutes, nous avons pris une 2ème télécabine (à 8 places cette fois-ci) pour arriver au Bettmerhorn. Une fois là-haut, alors là la vue est tout simplement magnifique !!! Depuis la terrasse du restaurant à 2 647 m d’altitude on voit les Alpes et ses sommets, le village de Bettmeralp en contrebas et au loin le fond de la vallée de Conches. De l’autre côté, il y a une passerelle en bois qui nous amène en 5 mn directement au belvédère pour voir le Glacier d’Aletsch. Depuis là, le panorama sur le glacier est remarquable, époustouflant !!! Je suis heureuse de pouvoir assister à un tel spectacle de la nature !!!

J’ai une pensée émue pour tous ceux qui, un jour, ont eu la folie et le génie de vouloir construire la télécabine qui nous a emmenées jusque-là. Sans eux et leur créativité, je n’aurais jamais pu venir me régaler dans un tel décor !!!

Je remercie aussi Fabienne et Fatya, mes 2 formidables aides de vie, pour m’avoir poussée et amenée jusqu’ici, car sans elles je n’aurais jamais pu vivre non plus une telle aventure, relever un tel défi !!!

06

Voilà la télécabine à 8 places qui monte depuis Bettmeralp à 1 938 m d’altitude au Bettmerhorn à 2 647 m

07

Fatya en train de me pousser à l’intérieur de la télécabine 

08

Au fond à gauche le sommet du Bettmerhorn

09

Voici le restaurant du Bettmerhorn          

10

Fatya et moi depuis la terrasse du restaurant ensoleillée

11

Ici Fabienne et moi-même pour une séance de bronzage

12

Voici la passerelle en bois qui mène au belvédère pour voir le glacier d’Aletsch

13

14

Le glacier d’Aletsch est vraiment majestueux

15

Je suis très heureuse de pouvoir être là malgré ma grave insuffisance respiratoire

Voir le Glacier d’Aletsch a toujours été un rêve pour moi, mais comme son altitude était haute, je n’ai jamais pensé ni osé y aller. Et puis là, je ne sais pas pourquoi, il y a 1 mois, je me suis dit : « Et après tout, pourquoi pas… ??? » « Et si j’essayais… ??? »  » Et si je tentais l’aventure… ??? » Et j’ai bien fait, puisque j’y suis arrivée, puisque je m’en suis mis plein les yeux !!!

Question loisirs, je trouve que le site du Glacier d’Aletsch allie intelligemment culture, sport et découverte. Il y a des installations sportives qui sont à disposition toute l’année et dans une salle surnommée « Ice Room » un spectacle multimédia « Le monde de glace du Bettmerhorn » qui présente d’une manière très ludique l’histoire de la glaciologie, de même que les légendes du glacier. Pour les amateurs de randonnées, il y a partout des chemins et des sentiers. On peut même descendre jusqu’au pied du glacier. On a vu aussi des parapentistes qui s’élançaient dans les airs depuis un sommet proche du restaurant.

Au point de vue scientifique la glace du Glacier d’Aletsch provient essentiellement de 3 grands champs de névés situés dans la région de la Jungfrau : l’Aletschfirn, le Jungfraufirn et l’Ewigschneefeld. Un névé est une accumulation de neige qui peut perdurer en dessous de la limite des neiges éternelles et ce même pendant une partie de l’été. Cette région de névés est aussi qualifiée de zone nourricière, car c’est ici que le glacier est approvisionné en nouvelle glace. La neige qui tombe tout au long de l’année à cette altitude se transforme peu à peu sous l’effet de la pression et des variations de température en neige de névé, en glace de névé, puis en glace de glacier contenant très peu de bulles d’air. Le glacier s’écoule alors lentement en direction de la vallée sous le poids des nouveaux blocs de glace et sous l’action de la pesanteur. Une « lenteur » toute relative puisque la vitesse d’écoulement atteint près de 200 m par an à la cabane Concordia, soit environ un demi-mètre par jour en moyenne. Même au niveau de la forêt d’Aletsch, le glacier progresse de 80 à 90 m par an.

Qu’on le contemple depuis Moosfluh, depuis le Bettmerhorn comme j’ai choisi de le faire ou depuis l’Eggishorn, le glacier d’Aletsch est un endroit unique, un spectacle grandiose, un panorama à couper le souffle !

À la différence des autres glaciers alpins généralement situés sur les hauteurs, au glacier d’Aletsch, on surplombe la gigantesque mer de glace et on jouit ainsi d’une extraordinaire vue en plongée !

Après nous être émerveillées devant ce géant de glace, immortalisé l’événement dans mon appareil photo numérique, bu un coca et pris un bain de soleil sur la terrasse du restaurant, nous avons repris la télécabine pour redescendre au village de Bettmeralp. J’étais toute contente, car grâce à mon respirateur, je n’ai eu aucun problème, aucune gêne pour respirer !!! C’était génial !!! Quel plaisir, quel bonheur !!! En montant au Bettmerhorn avec la télécabine, nous avons vu une marmotte, en redescendant une autre. C’était super !!!

Au village de Bettmeralp, une belle station de sports d’hiver et de randonnées en été, sans voiture, uniquement accessible par téléphérique, nous nous sommes promenées à travers les rues du village. Situé à 1 957 m d’altitude sur un grande terrasse ensoleillée dominant la vallée du Rhône, il jouit d’une vue imprenable sur les Alpes suisses dont le mythique et emblématique Cervin. Doté de nombreux chemins balisés, Bettmeralp se prête tout particulièrement bien à la randonnée. Pour les amoureux de la nature, il possède une riche flore alpine et de grandes forêts de pins arolles et de mélèzes, des arbres âgés d’environ 900 ans.

16

17

A travers les rues de Bettmeralp

18

19

Sur un promontoire se trouve la jolie petite chapelle romantique de « Maria zum Schnee »

20

Cette excursion au glacier d’Aletsch fut une totale réussite !!! Tout était accessible pour ma chaise roulante… que ce soit l’ascenseur pour aller à la station de téléphérique à Betten, le téléphérique qui monte à Bettmeralp, la télécabine qui nous emmène ensuite au Bettmerhorn, la passerelle en bois qui nous conduit au belvédère du glacier, le restaurant du Bettmerhorn, le spectacle multimédia « Le monde de glace du Bettmerhorn ». C’est génial !!!

Impact du réchauffement climatique

Je ne pouvais pas finir ce texte sans parler d’un problème important, le réchauffement climatique. Selon les dernières données scientifiques, les Alpes pourraient perdre jusqu’à 80 % de leurs glaciers si aucun changement ne survient dans l’émission des gaz à effet de serre. L’impact sur la pérennité du glacier d’Aletsch sera donc important. Celui-ci a déjà reculé de 2 600 mètres depuis 1880. Ce recul s’est accéléré depuis 1980. En effet, le glacier d’Aletsch a reculé de 800 mètres en 30 ans, soit 30 % de son recul total !!! C’est énorme !!!

Selon une autre étude publiée en décembre 2010 par l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, les glaciers suisses continueront de fondre massivement, même si le réchauffement climatique cesse. Celui d’Aletsch aura perdu au moins 4 km et un tiers de sa masse d’ici un siècle. Les scientifiques l’expliquent par le fait que les glaciers réagissent avec des dizaines d’années, voir un siècle de retard aux changements climatiques. La fonte du glacier d’Aletsch sera cependant encore plus impressionnante et rapide si le réchauffement climatique se poursuit comme prévu !

Qu’un glacier recule n’a rien d’extraordinaire en soi. L’histoire des glaciers est marquée par des va-et-vient incessants. Mais le recul actuel se déroule à une vitesse vraiment alarmante et illustre bien l’ampleur du réchauffement climatique dont il est si souvent question.

Le glacier d’Aletsch n’en demeure pas moins le plus long fleuve de glace des Alpes avec une longueur totale de 23 km (environ). Il est une attraction touristique importante pour la région et pour les amateurs de sensation, il existe une course guidée sur le glacier qui constitue sans nul doute une expérience unique à ne pas manquer !

21

22

Pour moi d’avoir pu me rendre au mythique glacier d’Aletsch à 2 647 m d’attitude avec mon petit respirateur de 4,5 kg pour une longueur de 29 cm sur une largeur de 25 cm a été une aventure fantastique, une sacrée belle victoire, une de plus sur ma myopathie et mon insuffisance respiratoire grave !!! Là-haut malgré l’altitude, je n’ai eu aucune difficulté pour respirer, je me sentais tout-à-fait bien. Une vraie chance !!!

Une fois de plus, la preuve est là, dans la vie il faut savoir oser, il faut savoir tenter et entreprendre !!! Celui qui reste chez lui à avoir peur de tout, à toujours craindre le pire, à ne jamais rien essayer… n’arrivera jamais à rien !!! Sa vie sera monotone et sans piment, ce qui serait dommage !!!

Alors bonne chance dans vos futurs projets et à bientôt pour de nouvelles excursions…

Cette excursion au glacier d’Aletsch démontre bien que ce n’est pas parce qu’on est en chaise roulante branché à un respirateur 24h sur 24 que notre vie est foutue… bien au contraire !!!

 

J’ai créé un diaporama avec mes autres photos faites au glacier d’Aletsch. Pour le voir, veuillez cliquer ici.

 

Août 2013                Marie-Claude Baillif

Share

4 réponses à 2013 : J’ai testé pour vous ! Le Glacier d’Aletsch !

  • Monique Frattini dit :

    Je suis ravie que tu aies pu profiter de cette balade superbe.

    Bz

  • brigitte dit :

    coucou ma belle ,toujour une vrai batante contre cette maladie ,bravo un vrai parcour du combatant
    gros bisous
    brigitte

  • Magnifique place, mais aussi super reportage que tu as effectué pour nous donner envie d’aller y jeter un oeil.
    Toujours envie féroce de découvrir les belles choses de la vie, à ce que je vois ! C’est le secret de ta longévité.
    Quelqu’un là-haut doit voir que tu mérites de rester en vie pour découvrir encore plus ce qu’il a fait de plus beau.
    Grosses bises.
    Thierry

  • Michel dit :

    Bravo!
    Tu m’as donné l’envie d’y aller le we prochain!
    Alors un grand merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *