Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Blog Traffic

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 0
  • Last 7 days: 5 466
  • Last 30 days: 42 059
  • Online now: 0

J’ai testé pour vous ! Du 29 mars au 11 mai 2014… La Fête de la Tulipe à Morges !

01

Chaque printemps, de la fin mars à la mi-mai, la ville de Morges, située dans le canton de Vaud en Suisse romande, accueille la célèbre et magnifique Fête de la Tulipe ! Ce rendez-vous incontournable et très attendu des amoureux des fleurs se déroule dans le Parc de l’Indépendance, un site exceptionnel niché au bord du lac Léman entre le château et la rivière la Morges. Dans ce parc somptueux qui abrite une cinquantaine d’espèces d’arbres différentes provenant de tous les continents (dont des marronniers plantés en 1750, des tulipiers et des séquoias géants…), on peut y voir également des monuments historiques retraçant la fin de l’assujettissement en 1898 du Pays de Vaud au régime des baillis bernois.

J’y vais chaque année et c’est à chaque fois un émerveillement, une explosion de couleurs, un enchantement pour mes yeux et mon esprit ! Mais que c’est beau !!! C’est vraiment un moment de pure joie, de pur bonheur et de vrai plaisir !!! Je vous conseille vivement d’y aller. C’est à chaque fois un renouveau, les massifs de tulipes ne sont jamais les mêmes d’une année à l’autre, je ne suis jamais déçue !

La Fête de la tulipe, dont l’accès est totalement libre, dure 6 semaines et présente dans différents parterres de formes et de superficies diverses plus de 120 000 tulipes issues de plus de 300 variétés. Leur nombre est impressionnant, leur caractéristique que ce soit en forme, en grandeur ou en couleur est étonnant, surprenant, fantastique !!! Outre les tulipes l’on peut y voir aussi des narcisses et des jacinthes.

Les premières variétés fleurissent dès la mi-avril attirant chaque année un très nombreux public. Cette sortie qu’elle soit familiale ou entre amis permet de se ressourcer  au milieu d’une féérie de couleurs jaune, rouge, violet, rose, blanc, noir, orange et mauve. Après les longs mois d’hiver où toute la nature est nue et sans teintes vives et colorées, c’est un vrai régal !!!  Le printemps est pour moi la plus belle saison de l’année !!!

Lors de la Fête de la Tulipe, le week-end, il y a plusieurs animations qui sont organisées. Cette année par exemple il y a eu le brunch de Pâques (le 21 avril), de la musique et des contes (les 3 et 4 mai prochain) et les journées des familles (les 10 et 11 mai). Des boissons, ainsi qu’une petite restauration sont servies sur place.

Créée en 1971 à l’occasion des 50 ans de la Société vaudoise d’horticulture, les massifs de la Fête de la Tulipe sont réalisés d’une part par les apprentis-horticulteurs du Centre d’enseignement professionnel de Morges (le CEPM), de l’autre par les jardiniers de la Ville. Pour permettre à cette fête d’être une réussite, les plates-bandes sont préparées déjà dès l’automne. La superficie des massifs de tulipes représente 30 000 m2.

Libre d’accès toute l’année, le Parc de l’Indépendance à Morges est de plain-pied sans montée ni descente, mais avec des chemins et des allées en petit gravier parfaitement accessible en chaise roulante. Il est l’un des plus beaux parcs de la région.

02

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

Le terme de tulipe provient du mot turc  » tülbent  » qui désignait le couvre-chef des Turcs. C’est sa ressemblance avec le turban qu’ils enroulaient sur leur tête qui la fit nommer ainsi.

À l’origine la tulipe était une fleur sauvage qui poussait spontanément au pied de la chaîne de l’Himalaya. Comme la contrée était sous la domination du grand empire ottoman conquis par le turc Soliman le Magnifique, cette fleur lumineuse et précieuse fit son apparition à Constantinople, la capitale de cet empire, en tant que redevance des provinces soumises.

Pendant longtemps, la tulipe resta l’apanage des riches jardins de Constantinople. Elle était alors l’emblème des sultans des plus hautes lignées. Son commerce était d’ailleurs jalousement interdit.

Au 16ème siècle, lorsque Constantinople devint le carrefour incontournable des affaires et du commerce, il y eut de nombreux voyageurs étrangers qui découvrirent alors cette fleur si belle et si mystérieuse. Très vite, sa beauté fit parler d’elle et son renom dépassa largement les frontières de la capitale ottomane pour venir jusqu’aux oreilles des rois et princes d’Europe.

Dans les années 1570, Conrad Gesner (un naturaliste suisse) et Jules Charles de L’Écluse (le médecin de cour, botaniste et responsable du jardin impérial d’herbes aromatiques de Vienne en Autriche sous l’empereur Maximilien II) réussirent à se procurer clandestinement des bulbes de cette précieuse fleur. C’est à Jules Charles de L’Écluse que l’on doit notamment les premiers croisements de différentes variétés de tulipes et les premières descriptions botaniques détaillées de cette fleur.

Une fois découverte, la tulipe devint très rapidement une incontournable, une véritable star de luxe dans les jardins royaux et princiers d’Europe. Louis XIV par exemple l’adopta en tant que fleur officielle de la Cour. Posséder des tulipes était un signe de richesse.

Adulée, encensée, la tulipe fit alors l’objet d’une véritable passion collective. Elle connut un tel succès que plusieurs d’entre elles furent croisées donnant naissance à une multitude de nouvelles variétés toutes plus belles et plus rares les unes que les autres.

Au 17ème siècle, les bourgeois hollandais, qui s’intéressaient grandement à cette fleur unique en son genre, dépensèrent des fortunes pour acheter et s’approprier les précieux bulbes. Cela provoqua la convoitise de plusieurs commerçants avides de gros profits et entraîna un vent de folie ahurissant sur les ventes et le commerce de la tulipe. Les bulbes devinrent en quelques années une marchandise se négociant à prix d’or. En février 1637, par exemple, un bulbe pouvait atteindre le prix record de 6 700 florins, ce qui représentait à l’époque la valeur de 2 maisons, de 8 fois celle d’un veau gras et de 15 fois le salaire annuel d’un artisan !!!

Un jour pourtant, subitement, la frénésie et l’engouement s’effondrèrent entrainant la perte de fortunes colossales. Les spéculations s’arrêtèrent, ce qui permit à cette fleur de se démocratiser et de se retrouver aujourd’hui à la portée de toutes les bourses. Grâce aux nombreux croisements effectués au fil des ans, il en existe désormais plus de 125 espèces, ce qui représente des milliers de variétés pour autant de couleurs et de formes différentes. On les retrouve partout. À la sortie de l’hiver, mais également au printemps et en été, elles rayonnent dans de nombreux jardins publics et privés, sur nos tables, nos terrasses et nos balcons ! C’est une fleur merveilleuse que tout le monde adore. En hollande, elle fait la fierté du pays en poussant par milliers dans les champs et les parcs réservés à cet effet.

Dans le langage des fleurs, la tulipe symbolise une déclaration d’amour sincère !

• Pour la tulipe multicolore : Je rêve d’un amour fou et extravagant !

• Pour la tulipe blanche : Je t’aime d’un amour extrême !

• Pour la tulipe jaune : Je suis désespérément amoureux !

• Pour la tulipe noire : Je souffre intensément !

• Pour la tulipe rouge : Je te fais une déclaration d’amour !

Pour terminer ce texte, voilà encore quelques photos de cette magnifique manifestation qu’est la Fête de la Tulipe à Morges !

16

19

22

27

34

Bonne balade au royaume des tulipes et à bientôt pour de nouvelles balades !

35

Au bord du lac à Morges

36

Dans le petit port de Morges

Si vous avez aimé ce texte, je vous invite à regarder le diaporama qui suit : La Fête de la Tulipe à Morges !

Avril 2014                 Marie-Claude Baillif

 

Share

4 réponses à J’ai testé pour vous ! Du 29 mars au 11 mai 2014… La Fête de la Tulipe à Morges !

  • Schmied dit :

    Coucou Marie-Claude, merci de nous faire partager ces magnifiques fleurs et tes belles photos.
    Pour ton texte sur le handicap, bravo et je sais aussi de quoi tu souffres, mon Rolf me disais souvent qu’il avait beaucoup de peine en voyant le comportement des gens. Heureusement il croisait aussi des personnes sympa qui prenait le temps pour parler avec lui. Je te souhaite tout de bon et t’embrasse bien fort.

  • caroline zulauf dit :

    Merci Marie-Claude,

    Tes photos sont belles à couper le souffle!

    Je me réjouis de trouver un moment pour découvrir ce fabuleux jardin!

    Bonne suite dans tes magnifiques projets…

    Avec mes meilleures salutations.

    Caroline Zulauf-Fortin

  • JP dit :

    Faisant partie de ceux qui n’iront pas à Morges, je te remercie de nous y emmener toute emmitouflée sur ton fauteuil pour partager ta balade et ton contentement par le biais de tes superbes photos mises en ligne sur ton site. Grosses bises de nous deux.

  • Maniey Emma dit :

    Tout simplement superbe !
    Merci de nous faire partager ces merveilles ! moi aussi je fais partie de ceux qui n’iront jamais à Morges.
    J’ai beaucoup apprécié ton texte sur le regard des autres à notre encontre et partage ton point de vue.
    En ce qui me concerne (je me déplace en fauteuil électrique) j’ai toujours porté beaucoup d’attention aux remarques des enfants et souvent déjoué, par l’humour, des situations embarrassantes pour les parents : exemple « c’est quoi ça ? » en désignant mon fauteuil ; ma réponse « c’est une poussette pour les grands  » et là tout le monde rigole.
    Bien sûr il n’est pas donné à tout le monde d’agir de la sorte, il faut déjà être « bien dans sa tête »…. et ce n’est pas facile tout les jours.
    Amitiés
    Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *