Tous mes Textes

Pour M’écrire

Envoyer un mail
à Marie-Claude: mcbaillif@bluewin.ch

Pages vues 0

Days in Range 30

Average Daily Pageviews 0

From Any SERP 0

IPs uniques 0

30 dernières minutes 0

Aujourd'hui 0

Hier 0

Mes anciens accessoires qui m’aidaient dans ma vie de tous les jours

Accueil » MES ALBUMS PHOTOS » Mes anciens accessoires qui m’aidaient dans ma vie de tous les jours » Mes anciens accessoires qui m'aidaient dans ma vie de tous les jours
0
Voici ma 2ème chaise roulante. Elle a vécu 15 ans avec moi. Elle s'est cassée en été 2011 lorsqu'on était en vacances au bord de la mer au sud de la France. Pour avoir moins froid aux pieds, on a mis de la moquette sur mes repose-pieds.
0
Voilà mon monte-charge personnel pour monter dans mon immeuble. En 2013, j'ai dû le changer pour en installer un plus moderne, car pour celui-ci les pièces étaient obsolètes. En cas de panne, on n'aurait pas pu le réparer.
0
Grâce à lui, il n'y a pas besoin de me porter en haut des escaliers, cela me facilite grandement mes sorties, car je ne dépends de personnes. En effet, avec lui je peux sortir quand et comme je veux.
0
Il est pratique, robuste et ne tombe jamais en panne. Ce qui peut arriver en hiver lorsqu'il fait très froid, c'est qu'il peut geler. C'est déjà arrivé. Ce qu'il faut faire en ce cas-là, c'est attendre que le temps se radoucisse.
0
Chantal, Lydia et moi-même en pleine descente. C'était en 2002.
0
Voici l'élévateur qui permettait à une seule personne de me sortir de mon lit, m'amener aux toilettes ou dans ma chaise roulante. Depuis que j'ai mon respirateur 24h sur 24 et mon masque nasal toute la journée sur mon visage, c'est devenu trop compliqué pour moi de l'utiliser. Je ne l'emploie plus depuis 10 ans.
0
Voici une démonstration avec Lydia. Cet élévateur m'a rendu bien service.
0
Voici l'appareil qu'on utilise pour me laver les cheveux. Je l'utilise encore aujourd'hui.
0
Il est très pratique, car je peux rester dans ma chaise roulante. C'est comme si j'étais chez le coiffeur.
0
Ceci était l'une de mes petites batteries miracles qui me permettait de sortir avec mon ancien respirateur sans que je sois obligée de me brancher sur l'éléctricité.
0
On connectait la batterie à mon respirateur avec un câble spécial et cela me donnait une autonomie de 5 à 6h. Pour être sûre de n'avoir aucun problème d'autonomie à l'extérieur, je prenais toujours avec moi 4 à 5 batteries.
0
Pour pouvoir mettre mon respirateur sur ma chaise roulante, mon ami Robert, un bon bricoleur, m'a fabriqué ce plateau.
0
Voici ma petite table, très pratique, que je fixais aux accoudoirs de ma chprenais toujours pour sortir.
0
C'est Robert, mon ami bricoleur, qui me l'a faite sur mesure à la largeur de ma chaise roulante.
0
On plaçait et mon plateau en bas derrière ma chaise roulante et ma petite table à mes accoudoirs. Je pouvais ainsi sortir toute à ma
0
Voici le tout vu de profil. C'était génial, car je me retrouvais autonome.
0
Là, vu de derrière. C'était vraiment toute une installation.
0
Grâce à ce système de respirateur sous ma chaise, je pouvais sortir où, quand et combien de temps je voulais. C'était super ! Je pouvais même voyager avec
0
Ici, on était au bord de la mer au sud de la France !
0
Là, c'est Lydia qui m'installe mon masque nasal sur le visage. Je le mettais lorsque j'étais fatiguée. A cette époque, j'étais autonome pour respirer la journée. Je devais mettre mon respirateur que la nuit.
0
Dans mon lit pour éviter d'avoir mal au dos, je mets toujours un baluchon sous mes genoux. Il me permet de soulager mes positions assises ou couchées. J'utilise toujours ce baluchon à l'heure actuelle.
0
J'ai un lit électrique. Quand j'ai les pieds qui enflent, grâce à lui, je peux lever le bas de mon lit pour favoriser ma circulation du sang. Cela me fait du bien et me soulage.
0
Je peux également lever la tête du lit pour regarder la télévision par exemple, lire ou babiller avec des invités.
0
Voici ma table de lit. J'y ai mis un rétroviseur pour pouvoir regarder la télé en même tant que je tape sur mon ordinateur. Je l'utilise toujours actuellement.
0
Cette table est très pratique. Je l'utilise pour écrire, lire et travailler dessus avec mon ordinateur lorsque je suis dans mon lit.
0
Lorsque je suis assise dans ma chaise roulante, je mets toujours ma petite table pour me tenir et pour pouvoir bouger mes bras. Je l'utilise toujours actuellement.
0
A une époque, J'avais une grande table pour pouvoir poser mes affaires dessus. Je l'utilisais surtout à la maison. Comme elle était encombrante, j'ai arrêté de la prendre.
0
Cette aiguille me permet d'atteindre toutes les touches de mon clavier sans bouger mes bras. Seul mon poignet et mes doigts bougent. Je peux ainsi écrire tous mes textes moi-même sans aucune difficulté.
0
Pour taper à l'ordinateur, j'utilise une aiguille à tricoter. Cette aiguille me permet d'atteindre toutes les touches de mon clavier sans être obligée de bouger mes bras. Seul mon poignet et mes doigts bougent. Je peux ainsi taper mes textes moi-même sans aucune difficulté.
0
Ici, je suis au lit avec toute l'installation pour mon respirateur. Ceci est mon ancien respirateur. Depuis mars 2008, j'en ai un nouveau plus petit et plus léger.
0
Pour faire bouger mes jambes, j'avais une sorte de pédalier électrique. Je ne l'utilise plus, je n'ai plus assez de force pour bouger mes jambes.
Voici ma 1ère machine de physiothérapie respiratoire. Je l'utilisais pour gonfler à fond mes poumons. Elle n'existe plus.
0
Voici ma machine de physiothérapie respiratoire actuelle. A l'époque, je l'utilisais assise dans ma chaise roulante. Aujourd'hui, je l'utilise uniquement couchée dans mon lit et la plupart du temps avec mon masque nasal.
0
Quand j'étais fatiguée en vacances, des fois j'allais vte à l'hôtel pour prendre un dernier petit coup d'air de respirateur avant la route. Cela me donnait l'énergie nécessaire pour continuer.
0
Ceci est un dossier amovible inventé et fabriqué par mon ami Robert. Je l'ai utilisé pendant des années pour me permettre d'être en position assise dans les lits des hôtels que je réservais lorsqu'on partait en vacances.
0
On pouvait le fixer à différentes hauteurs pour être plus assis ou plus couché. C'était très pratique pour moi pour boire, manger, me laver les dents, faire ma physio respiratoire et ne pas avoir mal au dos.
0
On le mettait sous le matelas du lit de l'hôtel quand on partait en vacances. Chez moi, je n'en n'avais pas besoin, car j'ai un lit électrique.
0
Voici la démonstration visuelle de ceIl me permettait de me mettre en position mi-assise ou assise. Contre le mal de dos, c'était idéal !
0
Devant l'ordinateur de ma maman. C'était l'époque où je me branchais à mon respirateur que durant la nuit. La journée j'étais autonome pour respirer. Ce gros ordinateur n'existe plus. Maintenant j'ai un petit portable.
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *